samedi 11 mars 2017

MOISSAC : PATRICE CHARLES (FN82) A TRAVERS LES AGES...

Les allées des lieux autorisés, entendez les marchés bien sur, bruissent d'une rumeur grandissante : Patrice Charles, conseiller municipal FN de Moissac, pourrait jouer un rôle (de premier plan ?)* dans le cadre des élections législatives qui viennent. L'occasion de survoler en images le parcours politique récent de celui qui se présente aujourd'hui comme "l'avocat du FN".

Capture d'écran Facebook 


En politique, c'est bien connu, il faut savoir s'adapter. C'est visiblement l'une des qualités de M. Charles, élu de Moissac. En 2009, il soutenait Nicolas Sarkozy. Quelques mois plus tard, on le retrouvait chez Dominique de Villepin, rival déclaré du premier pour la candidature UMP à la présidentielle. En 2011, candidat aux cantonales, investi par le CNIPil réalisait le score supersonique de... 73 voix (3000 votants). Enfin, en 2013, il rejoignait le FN et participait aux municipales 2014 à Moissac et aux départementales 2015 (canton de Valence d'Agen). 

Capture d'écran : blog Patrice Charles 2009 

Capture d'écran : 2010 

2011 Patrice Charles, candidat du Centre National des Indépendants et Paysans : affiche officielle

Capture d'écran : 2013 

Ne croyez pas toutefois pas qu'il suffise de fourrer une nouvelle carte multicolore dans son portefeuille. Patrice Charles sait également moduler son discours. A propos de la commémoration du 19 mars 1962, Patrice Charles (alors CNI) se flattait d'être le seul candidat (cantonales) à assister aux cérémonies de Moissac en 2011. Selon l'article extrait de son propre blog, il souhaitait ardemment que la célébration "gagne en ampleur" les années suivantes, une position tranchée qui ne manquait pas de réjouir le socialiste Nunzi. 
En 2015, M. Charles désormais frontiste condamne avec la plus grande fermeté le choix proprement indigne de cette date ("celle d'une défaite") par François Hollande... 


Avant...

Après !


Ardent soutien de Romain Lopez, collaborateur parlementaire de Marion Le Pen, antisioniste assumé et admirateur de Soral, il se dit près à le défendre devant les tribunaux le cas échéant. Le tandem de choc du Front 82 s'est notamment illustré de manière époustouflante (au micro de Radio Asso 82) en incriminant "l'incompétence notoire des maires" du Tarn-et-Garonne



Capture d'écran Facebook


Capture d'écran Facebook



* A lire dans un prochain article