mardi 30 mai 2017

SYLVIA PINEL ASSIGNE ROMAIN LOPEZ (FN82)

Romain Lopez, candidat judéophobe du FN dans la seconde circonscription de Tarn-et-Garonne, publie sa convocation devant le Tribunal de grande instance, à l'initiative de Sylvia Pinel. Nous ignorons pour l'heure les griefs de Mme Pinel. Le fameux tweet super-sexiste de Romain Lopez, qualifiant l'ex-ministre et vice-présidente du Conseil régional de "potiche du baron" est-il à l'origine de cette action en justice (voir notre article) ? 

Le plus drôle dans cette affaire, c'est la posture victimaire de Lopez : "Pinel et ses amis veulent nous faire taire". On se souvient que Romain Lopez avait mandaté M. Franck Buhler (voir notre article), responsable de la communication du FN82, pour "détruire" la page Politic Circus avec l'assistance "d'experts informatiques" et de fait, nous... faire taire ! 

D'autant que l'arroseur arrosé Lopez ne mentionne même pas le motif de son assignation. Décidément, le FN peut se féliciter de l'investiture de ce disciple de Dieudonné : Romain Lopez est de tous les bons coups ! 





jeudi 25 mai 2017

ROMAIN LOPEZ (FN82) : LA COURTOISIE A LA FRANÇAISE !

Le judéophobe Romain Lopez, sur son compte facebook, reproche à Sylvia Pinel, de l'avoir "ignoré" (au marché de Castelsarrasin) et, de la sorte d'avoir manqué aux règles élementaires de courtoisie entre candidats à la députation... 





Mais qui, ayant subi les injures sexistes répétées de l'employé administratif de Marion Le Pen, userait de "courtoisie" à son endroit ? Pour être respecté, il faut être respectable. Or voici comment Romain Lopez conçoit la courtoisie, notamment à l'égard de Sylvia Pinel : 


Le mufle Lopez  continue :



(parce que Lopez, lui, le frontiste-dactylo appointé par le contribuable, il n'est pas du tout "placé" par le Système FN !) 

Il existe mille façons de mener un combat politique mais aucune qui n'exonère de la bienséance propre à nos traditions françaises. Écoutons Lopez nous parler du ministre de la République Baylet :


Le député en herbe Lopez ne respecte pas plus la chancelière allemande, à laquelle il s'adresse tel un hooligan du virage d'Auteuil :


Une symphonie de savoir-vivre français et patriote

M. Lopez nous autorisera donc, à la lumière de ses tweets, de le tenir pour un cuistre et un malséant, qui recevra dans quelques jours une leçon de maintien bien méritée...

dimanche 21 mai 2017

LES GRANDS MOMENTS DE SOLITUDE DE ROMAIN LOPEZ (FN)

Les cadres du FN82, tel Patrice Charles, Sandrine Perez ou Thierry Viallon, après avoir soutenu bec et ongles le judéophobe Romain Lopez, semblent atteints d'un étrange mutisme : plus un mot, plus une ligne, plus un tweet depuis que Lopez est officiellement candidat, pas même un petit retweet de son affiche de campagne.

Il s'est donc passé quelque chose. 

Nous avons notre version : Lopez, qui ne fait pas l'unanimité au sein du Front 82 (il faudrait être sourd !) serait encore moins apprécié des dirigeants frontistes de la région Occitanie : il ne devait son "statut " de vicomte local du FN qu'à Marion Le Pen dont il est (était) l'employé et le protégé... 

Et effectivement, depuis l'annonce de la retraite provisoire de la nièce de Marine, les langues (et les esprits) se délient : Lopez donnerait une bien piètre image du FN en voyant des juifs partout, surtout où ils ne sont pas...

Il ne faut pas chercher ailleurs l'ostracisation grandissante (et légitime) dont il est l'objet, tant au FN qu'en dehors, par exemple de la part des militants de Dupont-Aignan en Tarn-et-Garonne, dont la patronne résume bien l'opinion : "Ce monsieur n'a pas notre soutien"*. L'Union des Patriotes de Jean-Marie Le Pen a même décidé de lancer un candidat contre Lopez, comme par hasard un ancien du FN82. Terrible !

La campagne du futur-ex assistant parlementaire de Marion Le Pen risque donc de tourner au cauchemar, car si ses alliés et amis commencent à le lâcher (ou à le supplicier), ses adversaires politiques n'ont pas encore ouvert la boite à gifles (comme on dit à Sapiac) et ça risque de piquer aux joues... 


Romain Lopez en compagnie du grand-père de Marion, Jean-Marie Le Pen

* La Dépêche du Midi 21 mai 2017 rubrique indiscrétions

vendredi 19 mai 2017

CANDIDATURES OFFICIELLES 82 (CIRCO 2) : SURPRISE(S) !


Sylvia Pinel partira comme prévu sous la bannière "Majorité présidentielle", Emmanuel Macron, chef de l'Etat, ayant décidé de laisser les coudées franches à la patronne du PRG, parti dont 99% des élus (au plan national) ont parrainé la candidature présidentielle. 

Un secrétaire de section du PS, Thierry Hamelin, aujourd'hui adjoint du maire divers droite (et barégiste) de Labastide-Saint-Pierre Jérome Beq, tentera de lui faire de l'ombre. Evidemment il s'agit d'une candidature "libre" et son efficacité sera à la mesure des "alliances" de l’intéressé. Nous y reviendrons dans un prochain billet. 

Mais le vrai scoop de la circo, c'est la candidature de Pierre Verdier (ex-FN82 !) qui viendra, soutenu par Jean-Marie Le Pen (Union des Patriotes), défier l'antisioniste Romain Lopez, investi par Marine ! Règlement de compte local ou national ? A suivre de près !

Frédéric Jean-Avallone représentera La France qui Ose de Rama Yade, ex-ministre de Sarkozy qui n'a pu rassembler les parrainages nécessaires à la candidature suprême. 

Quant aux officines d'extrême-gauche, elles se présenteront, comme souvent, en rangs désunis, comme autant de chapelles irréconciliables : Lutte ouvrière, PCF, La France insoumise auront donc des candidats distincts...


Frédéric Jean-Avallone, candidat de Rama Yade

LISTE DES CANDIDATS AUX LÉGISLATIVES TARN-ET-GARONNE (2017)


mercredi 17 mai 2017

LE TARN-ET-GARONNE, UN POINT CHAUD DES LÉGISLATIVES 2017 ?

Le journal L'Obs classe la deuxième circonscription du Tarn-et-Garonne dans les 25 points chauds de l'hexagone.



Sur le papier, rien n'est plus vrai. La progression du FN depuis 2010 y est impressionnante tandis que la lente glissade des radicaux de gauche s'est confirmée d'élection en élection, parallèle à la paisible décadence des Républicains de Brigitte Barèges qui stagnent aujourd'hui à un niveau fort médiocre. 

Toutefois, le FN a beau se prévaloir du titre de premier parti du département, il ne dispose que d'une poignée de conseillers municipaux, disons 4 ou 5 dont deux élus régionaux ayant la double casquette. Ses scores impressionnants aux élections départementales 2015 n'ont débouché sur... rien.  Pas plus que les municipales 2014 d'ailleurs. 

Mathématiquement, le FN peut certes emporter cette circonscription. Comme Marine Le Pen pouvait emporter la présidence de la République. Comme Marion Le Pen devait être candidate aux législatives. Comme l'alliance avec Dupont-Aignan constituait un tournant historique...

En soutenant Sylvia Pinel, le président de la République Emmanuel Macron est venu changer la donne de manière sensible. Elle profitera à plein, en sus de sa réserve à gauche, de l'élan d'En Marche ! puis d'un report massif en forme de "front républicain" au deuxième tour.

En présentant un candidat "douteux" (voir la déclaration de DLF) tout droit sorti de la vieille cave à démons de Jean-Marie dans une circonscription prenable, le FN fait une fois de plus la preuve de son inadaptation non seulement à la demande mais aussi aux exigences morales des électeurs locaux. 

Par ailleurs, signe précurseur, le candidat Lopez a déjà connu pareil scénario aux départementales 2015, récoltant la plus grosse fessée FN du Tarn-et-Garonne face à Mathieu Albugues, son concurrent  LR aux... législatives 2017 : 68, 47% contre 31, 53 ! Cela ne vous rappelle rien ? 

Si surprise il y a, elle ne viendra donc pas du Front national de Thierry Viallon et Romain Lopez...

vendredi 12 mai 2017

DEBOUT LA FRANCE 82 S'INTERROGE SUR LE FN LOCAL...

Dans un communiqué du 8 mai, Martine Baudoz, secrétaire départementale de DLF 82 et candidate aux législatives (circo 1) ne se montre pas tendre avec le FN, "qui peine à corriger son image clivante et ne dépasse pas le fameux plafond de verre".

Au sujet de l'accord entre Nicolas Dupont-Aignant et Marine Le Pen appliqué au Tarn-et-Garonne, elle déclare : " [...] des interrogations légitimes se font jour.

On se demande bien pourquoi DLF 82 hésite à lier son destin à celui de Romain Lopez, décrit hier par la Dépêche du Midi comme un "candidat au discours très extrémiste"...


Communiqué complet :




ROMAIN LOPEZ (FN82), LE FRONTISTE PRÉFÉRÉ DE FRANCE 3 OCCITANIE


En quelques semaines, Romain Lopez, candidat du FN en Tarn-et-Garonne, est devenu l'invité frontiste de référence chez France 3 Occitanie : Dimanche en politique, réaction post-premier tour, émission 19/20 du 1er mai, réaction post-second tour. A croire qu'il n'y a qu'un candidat FN dans les 8 départements de l'ex-région Midi-Pyrénées...  

De toutes les questions pertinentes et affûtées que pourraient poser nos politologues de terroir à Romain Lopez, aucune ne vient s'échouer, même par inadvertance, sur le plateau de France 3. Laurent Dubois et Patrick Noviello font assaut de devinettes inoffensives qui n'ont pour écho que les platitudes laborieuses de Lopez, ravi d'être à pareille fête ! 

Ces flots d'eau tiède contrastent fortement avec un article de mai 2016 dans lequel ces mêmes journalistes de France 3 présentaient Lopez comme l'interlocuteur d'un "ami de Dieudonné, Alain Soral" et publiait en illustration un tweet qui ne laissait aucun doute sur les penchants judéophobes du frontiste. Ce dernier, relatant un massacre islamiste au Nigéria, réalisait l'ignoble exploit d'y impliquer les "Juifs" (et de glisser un clin d’œil-hommage à Mussolini), le tout en trois lignes ! 


Tweet publié par France 3 le 23 mai 2016

Que s'est-il donc passé pour que ce profil "sulfureux" (L'Express), ce candidat "dur" (Laurent Dubois lui-même) soit en 2017 quasi "open bar" chez France 3, sans avoir été interrogé, ne serait-ce que du bout des lèvres, ne serait-ce qu'une seule fois, sur sa fameuse formule "ni Juifs, ni journalistes" ? Ou sur l'une ou l'autre de ses préoccupations obsessionnelles : la "quenelle" de Dieudonné, la Shoah, le Crif, le port de la kippa, Klarsfeld, le Hezbollah, le député Meyer Habib, la République islamique d'Iran, la Ligue de défense juive, l'association France-Israël, la Palestine ? 

Eh bien, dans l'intervalle, le FN a désigné Lopez comme adversaire direct de la députée sortante PRG Pinel (Tarn-et-Garonne, circo 2), égérie du patron de presse et ministre Baylet. 

Or une guerre ouverte fait rage entre les journalistes de France 3 et le patron de la Dépêche du Midi, comme en témoigne l'un de leurs derniers articles (au vitriol) : "Quand le ministre Baylet s'en prend à France 3". 

Vous avez compris. Courroucée, la rédaction politique de France 3 n'a aucune envie de faciliter la réélection de Sylvia Pinel, héritière politique de Jean-Michel Baylet, en évoquant les convictions rédhibitoires du dieudonnesque Romain Lopez

On peut légitimement se poser la question : est-ce bien le rôle du service public télévisuel que de "retenir" des informations (et lesquelles !) ? Et qui seront les premières victimes de ce "silence" sinon les électeurs et finalement, osons un grand mot, la vérité...



Romain Lopez invité de France 3 Occitanie le 31 mars 2017
Dimanche en Politique



Romain Lopez invité du 19/20 de France 3 MP le 1er Mai 2017





jeudi 11 mai 2017

Législatives 82 : Pierre Mardegan (UDI) et Sylvia Pinel (PRG) dans la team Macron !

Comme prédit de longue date par Politic Circus, Pierre Mardegan est officiellement investi par Emmanuel Macron, tandis que Sylvia Pinel est officiellement soutenue par le président de la République. Vous ne voyez pas la différence ? C'est parce qu'il n'y en a pas pardi !


mardi 9 mai 2017

8 MAI 1945 : ROMAIN LOPEZ, FN, PATRIOTE DE CHIFFON

Il est des détails très bavards. 


Romain Lopez, candidat-député du FN qui n'a que les mots "patriote" et "respect" à la bouche, s'est présenté hier devant le monument aux morts de Moissac mal rasé, en jeans, sans cravate et veste froissée. 

C'est son choix et nous ne tenons pas un blog de mode.

Mais le contraste est frappant avec la tenue impeccable de son collègue de parti, Patrice Charles, dont il est facile d'imaginer qu'il a le plus grand respect pour les hommes tombés pour la France, et pour qui la commémoration du 8 mai 1945 revêt manifestement une haute valeur symbolique. 

C'est là toute la différence, quoique l'on pense des idées professées, entre un homme sincère et un vulgaire arriviste, se dépeignant sur Twitter comme un "vrai patriote" mais se comportant comme Philippe Poutou lors du débat du premier tour des présidentielles

Ce tutoiement vestimentaire de Romain Lopez à l'égard des soldats morts pour la Patrie est terriblement éloquent. D'autant que, lorsqu'il s'agit d'aller pérorer à la télévision, M. Lopez ne lésine pas sur les soins capillaires et le port de la cravate. Les électeurs en déduiront facilement les priorités de ce candidat éminemment  "patriote"... dès lors qu'il s'agit de ses intérêts personnels. Le reste, il s'en moque comme de sa première chemise. Noire ?


8 mai 2017 : Romain Lopez
en compagnie de Patrice Charles, candidat FN à la députation. Euh non. Pardon. C'est l'inverse.



Le concurrent de Romain Lopez aux législatives, Mathieu Albugues


lundi 8 mai 2017

CAP SUR LES LÉGISLATIVES 82 !

Les choses devraient rapidement se préciser en Tarn-et-Garonne après l'élection somme toute aisée de Macron, qui a largement dominé sa concurrente FN. 

Résultat national : 
Macron 66, 10 %
Marine Le Pen 33, 90 %

En Tarn-et-Garonne, le résultat est le suivant : 
Macron 57, 52 %
Marine Le pen : 42, 48 %

2ème circonscription

Il parait aujourd'hui patent que la sortante Pinel sera la candidate de Macron. Face à elle, le FN. On ne pourra s'empêcher de comparer cette législative 2017 à celle de 2012, où Sylvia Pinel s'était défaite de la candidate frontiste Dulac par 60% des voix contre 40, un score très voisin de celui d'hier (en Tarn-et-Garonne). Le FN a certes progressé mais comment gagner avec une ... minorité d'électeurs. D'autant que, ministre du honni François Hollande, Sylvia Pinel a réussi la prouesse de se faire adouber candidate... de la nouvelle majorité présidentielle. Romain Lopez, candidat du FN, marchera dorénavant à découvert et plus sous les jupes de Marine Le Pen. Une pluie acide ne devrait donc pas tarder à s'abattre sur lui : il est toujours aussi difficile de convaincre les électeurs que les "juifs" sont des complices silencieux du terrorisme islamiste.  

A Moissac, fief de Romain Lopez, le score FN est de 44, 48 % et il était de 44, 44 % aux législatives 2012 ! Autre signe de faiblesse : sa seule performance en solo, celle des départementales 2015, a été l'une des plus catastrophiques du FN en Tarn-et-Garonne, pourtant en très forte progression lors de ces élections. 

Pour parachever le tableau, un candidat DLF pourrait poindre à l'horizon, ce qui ne manquerait pas d'obérer le score FN du premier tour. Sans oublier les candidats "insoumis", Ivan Jacquemard et Céline Tainturier. A suivre. 

Bref, tout sourit à Mme Pinel.  

1ère circonscription

Pierre Mardegan, s'il peut se prévaloir du ticket Macron, pourrait être le grand gagnant de la loterie politique 2017. Même s'il devra à cette occasion faire campagne avec l'égérie de M. Baylet. La grande perdante sera certainement Valérie Rabault, frondeuse de Hollande mais fidèle à Hamon. Quant à Thierry Deville, homme-lige de Brigitte Barèges, il ne devrait pas faire l'unanimité de l'électorat de droite avec sa campagne "heureuse". Reste Thierry Viallon du FN, parti très moyennement apprécié de cette circonscription urbaine. En prime, le Front fera face à une candidature Dupont-Aignant en la personne de Martine Baudoz, secrétaire départementale de Debout La France. 

jeudi 4 mai 2017

82 : NEWS EN VRAC

  • Martine Baudoz, secrétaire départementale de Debout La France, sera candidate aux élections législatives, dans la première circonscription (communiqué 3 mai). Une excellente nouvelle pour Thierry Viallon (FN) et Thierry Deville (LR) dont les soutes regorgeaient d'électeurs ! Le téléphone de DLF 82 doit être brûlant ! Mais quid de la seconde circonscription ?
  • En Marche 82, selon un communiqué du 1er Mai, donne un calendrier de ses réunions publiques : Caylus,  Villebrumier, Monclar-de-Quercy, Nègrepelisse, Montpezat-de-Quercy, Molieres. Bien sur, aucune réunion prévue dans la seconde circonscription, celle de Mme Pinel...
  • Le PCF82, toujours festif, organise des spectacles...
  • Thierry Deville (LR-Circo 1) annonce son programme dans le Petit Journal du 2 mai : il veut une "campagne heureuse". 
  • Mauvais présage pour Valérie Rabault, députée de la 2 ? François Hollande effectuera sa dernière visite du quinquennat en... Tarn-et-Garonne le 5 mai (Campsas) ! 



lundi 1 mai 2017

DEVILLE/MARDEGAN : LA GUERRE DES BOUTONS (DE MANCHETTE)


Dans un petit article des "indiscrétions" de la Dépêche du Midi du 31 avril 2017 (voir plus bas), on peut lire que l'entourage de Brigitte Barèges s'en prend à Pierre Mardegan au motif que ce dernier se présente dans la première circonscription alors que tous ses soutiens politiques et même ses projets se trouvent dans la seconde. Une manière de souligner qu'il n'est pas vraiment du coin et que sa candidature relève plus de l'ambition effrénée que de la défense des citoyens et intérêts locaux...

Une manière également de faire oublier que Thierry Deville, élu de Montauban et candidat à la députation dans la "1" a lancé sa campagne au beau milieu de la ... "2", dans le très people Bistrot Constant* de Montech, reflet de la personnalité éternellement branchée de l’idole des couguars montalbanaises. 




* Un établissement d'excellente qualité que nous recommandons à nos lecteurs