samedi 29 avril 2017

TARN-ET-GARONNE : DEBOUT LE FRONT ?

Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan (NDA) ont passé un accord de gouvernement. NDA va donc mener campagne avec celle qu'il s'interdisait de fréquenter (autrement que sur les plateaux de télévision) il y a encore deux mois. 

En toute théorie donc, les troupes locales du FN et celles de Debout La France (DLF) devront agir main dans la main pour faire gagner Marine Le Pen, une victoire synonyme de participation de NDA au gouvernement frontiste. 

Et là, nous attendons avec impatience la franche poignée de main entre les responsables départementaux de DLF et le "sulfureux" Romain Lopez, adepte d'Alain Soral. En effet, il n'est pas un secret pour les politologues amateurs de Tarn-et-Garonne que ces fiers gaullistes ne portent ni dans leur cœur ni dans leur âme les options très "particulières" de l'assistant parlementaire de Marion-Maréchal Le Pen. Qui pourrait leur en vouloir ?  





jeudi 27 avril 2017

FN82 et LA "FRANCE INSOUMISE" : LA GRANDE RÉCONCILIATION ?




Le candidat FN Romain Lopez (pourtant un "antisémite convaincu" selon un responsable PCF82) en grande discussion avec les candidats de Jean-Luc Mélenchon : préfiguration du second tour et des législatives ?

mercredi 26 avril 2017

ZOOM SUR LE PREMIER TOUR 2017 EN TARN-ET-GARONNE


Participation régionales 2015 : 114 294 votants     
Participation présidentielles 2017 : 150 719 votants


1- RÉGRESSION INCONTESTABLE DU FN



  • Avec 39 183 électeurs, le Front arrive en tête certes mais il perd des voix (1704 au total) par rapport aux élections régionales 2015, son record absolu, alors que 36 425 électeurs de plus s'étaient déplacés cette année ! Le FN n'a donc pas su séduire un seul électeur nouveau de cette imposante masse supplémentaire ! Au contraire ! Il y a donc une nette rupture dans la progression, ce qui n'est pas une bonne nouvelle pour le FN, lequel se voyait et était attendu beaucoup plus haut dans notre département et surtout pas en recul. Le seul réservoir de voix important du FN en Tarn-et-Garonne se trouve dès lors chez les extrêmes gauchistes de Mélenchon...

NB : ceux qui persistent à nous écrire pour nous asséner que le FN progresse inexorablement en Tarn-et-Garonne sont des propagandistes (qu'ils soient du FN ou d'un parti de gauche) et non de simples et lucides observateurs.


2 - LES AUTRES

  • Macron, sorti politiquement de nulle part, fait 30 319 voix, prises pour beaucoup sur l'électorat socialiste "classique" et radical. 
  • Mélenchon fort de 27 841 bulletins "bolivariens" sera l'un des arbitres du second tour. Nul doute que certains bulletins qui ont manqué au Front se trouvent dans ce stock volumineux et retourneront à Marine Le Pen. Pour les autres, mystère et abstention...
  • Fillon, avec 25 992 voix, fait un peu mieux que son parti aux régionales 2015 (un score déjà famélique) : + 1182
  • Enfin Hamon le naufragé a reçu l'assistance de 8567 miséricordieux dans notre département. Inutile d'épiloguer.

3 - LA SUITE DES ÉVÉNEMENTS



Sauf accident, la majorité des voix de Hamon, Fillon et... Macron devraient se reporter sur Macron, ce qui sera (largement) suffisant pour lui assurer une victoire confortable en Tarn-et-Garonne. Le score du FN donnera le tempo pour les législatives mais les signes d'essoufflement sont déjà là, dans le tracé de l'électrocardiogramme. Les Républicains, qui pouvaient espérer tirer leur épingle du jeu à la faveur de l'écroulement du PS, ont grand souci à se faire en juin prochain, car Sylvia Pinel (sans doute) et (peut-être) Pierre Mardegan porteront les couleurs du nouveau président de la République...

mardi 25 avril 2017

LE FN PERD DES CENTAINES DE VOIX EN TARN-ET-GARONNE (épisode 2)

Des lecteurs nous écrivent pour nous faire remarquer qu'en comparant les résultats (FN) du second tour des régionales 2015 au score du premier tour de la présidentielle 2017 (voir article précédent), nous mélangeons carottes et navets. Certains ajoutent que notre présentation est pour le moins partisane. 

Nous allons donc "dérouler" notre démonstration, fondée sur la banale réalité des chiffres. 

Nous savons que le FN a battu à l'occasion de ce premier tour son précédent record de voix établi au deuxième tour des régionales 2015. Ce qui, traduit graphiquement, donne ceci pour la France entière :


Maintenant, appliquons ce calcul simple (et irréfutable) au Tarn-et-Garonne et nous obtenons le tracé suivant : 


Nous concluons donc que si le FN a battu son record d'électeurs au plan national, le Tarn-et-Garonne n'est strictement pour rien dans cette progression, bien au contraire puisqu'il a perdu des électeurs par centaines dans la même période qui sépare les deux mêmes événements électoraux.

Au moment où le FN atteint des sommets en France, il chute en Tarn-et-Garonne ! C'est là tout ce qu'il faut retenir, qu'on soit partisan ou adversaire du FN. C'est une donnée digne d’intérêt pour la suite et chacun en tirera les conclusions qu'il souhaite.

Pour la bonne bouche, nous ajoutons le graphique de Moissac, le "fief" de Patrice Charles et de Romain Lopez, candidat du FN aux législatives : 



Tous chiffres source : Ministère de l'Intérieur

dimanche 23 avril 2017

PRÉSIDENTIELLES 1 : LE FN PERD DES CENTAINES DE VOIX EN TARN-ET-GARONNE !



Scoop : le FN perd des centaines de voix en Tarn-et-Garonne le jour même où Marine Le Pen bat son record national d'électeurs ! Cherchez l'erreur...



Source : Ministère de l'Intérieur


Notre analyse complète dans les jours prochains  






vendredi 21 avril 2017

ROMAIN LOPEZ (FN82) : "L'IRANIEN" DU TARN-ET-GARONNE (1)


On ne sait où la nièce de Marine Le Pen a dégoté son assistant mais il faut bien reconnaître que c'est une pointure internationale en matière de déclarations catastrophiques et de thèses à la fois imbuvables et explosives. 

Jamais en retard d'un soutien à un régime totalitaire, Lopez se livre à une apologie de la République islamique d'Iran, sanguinaire tyrannie théocratique, dont il affirme, tenez-vous bien, qu'il s'agit d'une "civilisation". Ne croyez pas que le candidat FN nous vante les merveilles de la Perse antique. Non. Il exalte bel et bien les "vertus" de l'Iran actuel, un pays qui pend ou lapide les homosexuels et autorise le mariage des fillettes avec leur père adoptif ! 



Copie d'écran compte Facebook Romain Lopez



En toute décontraction, Lopez place d'emblée sur un pied d'égalité la tradition démocratique française et le sanglant régime des mollahs :


"France et Iran, deux grandes civilisations qui se doivent de sceller une alliance [...]"


Puis, emporté par sa passion, il décrète la République islamique d'Iran moralement supérieure aux pays libres occidentaux, déliquescents bien sur. 


"Les "négociations" sur le nucléaire iranien sont l'insupportable symbole du mépris d'un occident dégradé à l'égard d'une civilisation haute et fière"


Ceci fait et bien fait, le candidat FN relaie avec un naturel époustouflant la plus grossière propagande des ayatollahs :


"En Iran, plus de femmes que de religieux au nouveau Parlement"




Et pas question de critiquer le paradis terrestre de Lopez ! Une fois adoubé notre meilleur "ami" de l'extérieur, l'assistant de Marion Le Pen désigne d'un doigt vengeur nos véritables ennemis de l'intérieur. Et comme toujours, au bout du doigt ... les Juifs ! 


Ainsi, Lopez s'en prend à un député UDI, Meyer Habib, lequel dénonce (avec d'autres) la réception du dictateur iranien par François Hollande, en le traitant comme une sorte d'illuminé anti-France soutenu par des terroristes... juifs ! Mais c'est bien sur, M. Lopez, tout le monde a pu le constater : la France tremble sous la menace terroriste juive ! Dégoûtante inversion de la réalité, hélas rituelle chez les disciples de Dieudonné !


*LDJ : Ligue de défense juive













Cet "épisode" affligeant illustre à merveille la pensée profonde de Lopez : tout est préférable, y compris le pire du pire, à un député de confession juive, qui ne peut qu'être un ennemi larvé de la France, suspect évidemment des plus mauvaises intentions et protégé par des milices terroristes...

65 députés de tous les bords (dont le président du groupe PRG à l'AN) avaient co-signé ce jour là une lettre édifiante à François Hollande, décrivant par le menu le caractère criminel de la République islamique d'Iran. Mais Romain Lopez n'a vu, n'a ciblé, n'a diffamé que M. Habib, coupable de rejeter la barbarie comme modèle indépassable de civilisation. 

Un frisson nous parcourt l'échine, nous, les occidentaux "dégradés" (on s'en souviendra) devant les choix et préférences hallucinants du candidat Lopez. Mais que fait la police du FN ? Et qu'en pensent Patrice Charles, Thierry Viallon, Marie-Dominique Bagur, tous ses amis et fervents soutiens du Front 82 ?   


Photo de la manifestation (dénoncée par Romain Lopez) contre la réception du président de la République islamique d'Iran


Sources : tweets de Romain Lopez













vendredi 14 avril 2017

POLITICIENS 82 : AMBIANCES !



People : Pierre Mardegan joue contre front avec Amanda Lear Brigitte Macron

LR : Thierry Deville et Brigitte Barèges fous d'enthousiasme pour François Fillon !
(une fois n'est pas costume)

PS82 : une euphorie quasi-indécente lors du repas républicain de Lafrançaise
(salle des... Fêtes)

dimanche 9 avril 2017

LEGISLATIVES 2017 : TOUS EN PISTE POUR LES CIRCUS AWARDS !

Politic Circus aura fort à faire pendant la campagne législative, le Tarn-et-Garonne étant cette année particulièrement doté en "clients" à fort potentiel !

Trois nominés se partagent nos faveurs : 

  • THIERRY DEVILLE (LR) - Circo 1

Brigitte Barèges ayant renoncé à se présenter aux législatives (par amour pour sa ville de Montauban dit-elle), elle a fait don au Tarn-et-Garonne de son adjoint le plus... hâlé, dont le talent oratoire (tant vanté par Madame le Maire) confine souvent au comique troupier : son "moustique sur les testicules" est resté dans les annales (voir vidéo ci-dessous), tout comme l'extrême élasticité de ses convictions, dont il réserve vraisemblablement la rigueur à sa garde-robe. 








  • ROMAIN LOPEZ (FN) - Circo 2


Le FN n'est pas en reste. Le porte-drapeau de Marion Le Pen, Romain Lopez officie dans le style un tantinet hautain de celui qui travaille à Paris et brigue des suffrages ruraux. Il a décidé de transformer le Tarn-et-Garonne en laboratoire du vote religieux en faisant d'énormes appels du pied à la communauté musulmane (voir article précédent). Dans la vidéo ci-dessous, vous constaterez aussi qu'il n'est pas insensible au charme discret d'Alain Soral (maître à penser de Dieudonné) et de... Mussolini. Un sacré compétiteur donc, notre favori pour le titre !






  • PIERRE MARDEGAN ( SANS -100?- ÉTIQUETTE) - Circo 1

Enfin, le docteur Mardegan qui se présente "sans étiquette" alors qu'il les a portées presque toutes en moins de deux ans de carrière politique : membre actuel de l'UDI, il a été élu sur le ticket Barèges, a soutenu Juppé et tente aujourd'hui d'attirer l'attention de la locomotive socialo-capitaliste Macron. Mais il est sur ce plan en rude concurrence avec le patron de La Dépêche, qui chasse avec du plus gros calibre ! A suivre !




Voilà donc le tiercé Politic Circus, dans le désordre. Nous nous pencherons bien évidemment sur les déclarations et CV de leurs meilleurs challengers, capables d'inquiéter nos trois champions à tout moment ! 

samedi 8 avril 2017

ROMAIN LOPEZ (FN82) APPELLE AU "RALLIEMENT DE MILLIONS DE MUSULMANS" !





Le Front national réserve quelquefois à ses électeurs de drôles de surprises. Lors du grand débat de BFM, Marine Le Pen s'était montrée très soucieuse du respect des traditions françaises. Or le Front a investi en Tarn-et-Garonne un candidat qui ne tarit pas d'éloges sur les musulmans, les "banlieues", le rap, la Palestine, les "blédards" (c'est lui qui utilise le mot) et la République islamique d'Iran !

Et nous qui pensions, à écouter Florian Philippot et Nicolas Bay, que le Front National ne reconnaissait qu'une seule communauté : la communauté nationale, sans considération de croyances et d'origines ! Le candidat Lopez n'a visiblement que faire de la ligne officielle du parti car il s'adresse systématiquement aux citoyens en fonction de leurs caractéristiques religieuses, culturelles ou ethniques. Jusqu'à atteindre des sommets de grotesque et de tartuferie :


"Ils doivent former cette avant-garde autour de laquelle se constituera le ralliement de millions de Français musulmans"


Cette danse du ventre peut prendre un tour vaguement condescendant (nous conservons les fautes d'orthographe de l'aspirant-député) : 


"L'Islam des "blédard" des années 1960-70 ne posait pas de problème"


ou encore :


"Le FN donne à nos compatriotes musulmans l'espoir d'être enfin respectés et assimilés."


Dans un autre registre, non moins racoleur, au lendemain d'attentats terroristes :


"La Palestine, solidaire de notre Nation"


Il ne cache pas non plus son admiration pour la République islamique d'Iran, émancipatrice des femmes :



" En Iran, plus de femmes que de religieux au nouveau parlement"


Même le rap ne coupe pas à cette intense drague (à noter le lien du tweet pointant vers le site d'Alain Soral...) :

"Quand le rap plébiscite le Front National"




Comme l'écrivait La Dépêche il y a quelques mois (alors qu'il n'était que pré-investi), il s'agit bien là d'un candidat "particulier" !



Sources : tweets de Romain Lopez :


dimanche 2 avril 2017

ROMAIN LOPEZ (FN) EN FLAGRANT DELIT DE MENSONGE CHEZ LAURENT DUBOIS (FRANCE 3 MIDI-PYRÉNÉES)


Dans l'émission de France 3 Midi-Pyrénées, Dimanche en politique du 2 avril 2017, animée par Laurent Dubois et Patrick Noviello, Romain Lopez (FN82), collaborateur de Marion Le Pen et candidat aux législatives, s'est une nouvelle fois distingué par ses mensonges éhontés. 


Au cours de l'émission, la discussion est venue, comme souvent (on se demande pourquoi...) sur les "dérapages" de certains membres du FN. 

Romain Lopez, célèbre désormais pour ses penchants judéophobes (liste des tweets sur demande, se comptant par kilos), sentant que l'exercice pouvait tourner à son net désavantage, prenait les devants en accusant le Parti socialiste (représenté par Patrice Bedier) de ne pas exclure ses propres membres auteurs de "dérapages". Et de citer le cas de Ahmed Chekhab, élu marseillais auteur de propos antisémites (à 6mn33s de la vidéo).

Or un simple clic dans un moteur de recherche permet de vérifier que M. Lopez est un menteur


Même le site François de souche, très proche du FN, faisait état de cette exclusion.



A contrario, ce qui est vrai, on ne l'a pas entendu. Un exemple parmi des dizaines : M. Lopez fait la promotion sur Twitter du rappeur "antisioniste" Hardiess, proche d'Alain Soral et publie un dessin figurant l'illustre récidiviste (en apologie de crimes contre l'humanité) et comportant la mention : "Pour la séparation du Crif et de l'Etat". Au dessous, Lopez écrit : "Votre engagement n'en est que plus admirable". 


Décryptage pour nos amis journalistes : Romain Lopez applaudit des deux mains un chanteur qui affirme que l'organisation juive Crif a la haute main sur l'Etat français. Pour leur gouverne, il s'agit-là d'une forme de théorie du complot à caractère antisémite, dénoncé justement par  le CRIF à propos d'une manifestation "antisioniste" (30 mars à Paris), ayant justement pour mot d'ordre "Pour la séparation du Crif et de l'Etat". NKM (élue de Paris LR), Meyer Habib (UDI) et Anne Hidalgo (PS) ont tous condamné cette "manifestation" et demandé son interdiction. 

Si les journalistes et les politologues laissent maintenant aux petits blogs amateurs le soin de vérifier la véracité des propos des politiciens, on n'est pas sorti de l'auberge !