mardi 16 février 2016

ROMAIN LOPEZ (FN82) DEMANDE PROTECTION A GILBERT COLLARD


M. Lopez (assistant parlementaire de Marion Le Pen) nous fait beaucoup d'honneur en donnant une envergure nationale à nos propos critiques (mais courtois), lesquels ont déjà fait l'objet d'un menaçant communiqué du FN 82, destiné purement et simplement à nous faire taire. Et à surtout ne pas ébruiter quelques sujets sensibles...

A la suite de notre article d'hier (Quand Gilbert Collard donne la leçon à Romain Lopez) et après avoir effacé de ses comptes facebook et twitter les messages les plus révélateurs de ses convictions profondes, M. Lopez a couru se faire photographier avec Gilbert Collard, dans son bureau de l'Assemblée nationale. Nous imaginons qu'il s'agit de nous faire savoir que M. Lopez a ses entrées au plus haut niveau du FN où, visiblement (la tête de M. Collard pourrait suggérer l'inverse), on ne lui tient pas rigueur de vociférer sans discontinuer contre Israël, le CRIF et les sionistes, selon le terme consacré par l'extrême gauche et Dieudonné. 




Cette précipitation à se réfugier auprès d'une haute et respectable personnalité (défenseur de la démocratie israélienne) est un signe de panique. Après avoir exigé protection du FN local (qui s'est gardé de défendre ses thèses), M. Lopez demande aujourd'hui asile à Me Collard. La prochaine fois, on le verra peut-être au Vatican (ou à la Knesset), allez savoir ! 

On ne peut bien sur imaginer que M. Collard, une fois informé des déclarations publiques (via les réseaux sociaux) de son cadet, puisse en cautionner la teneur pour le moins sulfureuse. Auquel cas il risque de regretter amèrement cette romantique photographie. Nous lui livrons quelques échantillons (parmi des dizaines mais tout viendra en son temps) en guise de mise en bouche :

Parlant du CRIF (Conseil Représentatif des Institutions Juives de France) sur facebook, le 5 aout 2015 : 



Parlant du président du CRIF, Roger Cukierman, sur facebook, le 23 février 2015 (extrait) :


Parlant du Premier ministre israélien, B. Netanyahu, sur facebook, le 21 octobre 2015 :