mardi 15 novembre 2016

FN 82 : "LES SYNDICATS AGRICOLES ET LES MAIRES SONT NOTOIREMENT INCOMPÉTENTS !"


Le 14 novembre, Romain Lopez du FN 82 (assistant de Marion Le Pen) était "au cœur de la manifestation des agriculteurs" à Montauban, se faisant immortaliser au milieu des syndicalistes FNSEA et JA : "une juste et saine colère"...

Capture d'écran page facebook Romain Lopez


Le 15 novembre, soit le lendemain, le même Romain Lopez, sur les ondes de Radio Asso Montauban (émission expressions libres), ne trouvait rien à retrancher aux propos de son ami Patrice Charles, avocat du FN et conseiller municipal de Moissac, lequel dénonçait avec virulence et en direct "l'incompétence notoire des syndicats agricoles et des maires dans la défense des agriculteurs" ! 

Romain Lopez, pour enfoncer le clou de ce cercueil à deux places, nous expliquait doctement que, si les mesures gouvernementales (combattues) étaient appliquées, elles feraient perdre aux agriculteurs de " 8000 à 12 000 € par an, soient 30% de leurs revenus". Autrement dit, selon le parisien et rentier politique Lopez, les agriculteurs de Tarn-et-Garonne gagneraient en moyenne de 27 000 à 40 000 € !  


Romain Lopez - Patrice Charles
Capture d'écran - Romain Lopez et Patrice Charles


Les deux joyeux drilles, ardents défenseurs d'eux-mêmes des paysans et fiers représentants d'eux-mêmes du FN, ne devraient pas tarder à tâter de "la juste et saine colère" des agriculteurs, des élus du département et de... Marine Le Pen !

dimanche 13 novembre 2016

Romain Lopez (FN82) recrute-t-il chez les Républicains de Beaumont-de-Lomagne ?



M. Navech le 12 novembre 2016 avec Romain Lopez  (FN82) à Beaumont-de-Lomagne
Capture écran page facebook Romain Lopez 

Cette photo a été prise (par un membre du FN) hier, samedi 12 novembre, au marché de Beaumont-de-Lomagne où Romain Lopez et Alain Leveque (FN82) vantaient les mérites de leur parti, tracts en main. Jusque là, rien de bien original, présidentielles et législatives se profilant à l'horizon.

Mais pour les amateurs de politique locale, la présence de ce cliché sur la page facebook de Romain Lopez a de quoi surprendre. En effet, l'homme qui s'entretient avec les deux responsables FN est bien connu de nos compatriotes pour être l'un des trois principaux dirigeants de l'association "La Vie des Beaumontois", M. A. Navech. 

La "Vie des Beaumontois" est, comme son nom ne l'indique pas, l'organe internet des Républicains en Lomagne. La structure est présidée par Alex Marsaglia, membre du comité départemental de LR82 et délégué de canton de ce parti. Lors de la venue de Nicolas Sarkozy à Montauban (octobre 2016), il figurait sur l'estrade des officiels, derrière l'ancien président (voir photo). Sa trésorière n'est autre que la suppléante du sénateur François Bonhomme. M. Navech, quant à lui, assure le secrétariat général. 

Les publications du blog sont sans aucune ambiguïté : communiqués officiels des Républicains, réunions et meetings du parti, soutien actif des candidats LR, animation des campagnes électorales, etc. Autrement dit, il s'agit de l'antenne officielle de Brigitte Barèges en terre lomagnole.

Que M. Navech discute politique avec des frontistes, voilà qui en soi ne mérite ni un billet, ni même une brève de deux lignes. Mais en politique justement, le hasard n'existe pas. La véritable question est donc la suivante : pourquoi Romain Lopez, parisien d'adoption, amateur de formules "troublantes" sur les Juifs et potentiel candidat aux législatives, se sent-il obligé de publier sur les réseaux sociaux cette photographie, en compagnie d'un pilier local de la droite "classique" ?

Nous nous permettrons d'émettre trois hypothèses :


  • Soit Romain Lopez ignore à qui il s'adresse (ne riez pas tout de suite). Dans ce cas, il faut en conclure qu'il fait tirer des photos à l'insu de ses interlocuteurs puis les publie sans leur autorisation dans un objectif de promotion électorale. Lorsqu'on connait les positions "sulfureuses" (comme l'écrit la Dépêche du Midi) défendues par Lopez, on peut à bon droit s’inquiéter de faire le tour de la "toile" à ses côtés ...   

  • Ou bien il le sait et il publie volontairement les clichés pour provoquer Brigitte Barèges, Mathieu Albugues et Alex Marsaglia, sans, bien sur, en informer son "interlocuteur" qui se mue illico en dindon de la farce...

  • Soit encore que M. Navech est réellement un sympathisant du FN et ne voit aucun inconvénient à servir de vecteur électoral à Romain Lopez, ce qui ne manquera pas de provoquer quelques remous au sein de l'organisation dont il est l'un des dirigeants (et peut-être même en plus haut lieu)... 



Mais il ne s'agit que d'hypothèses bien sur... Les intéressés peuvent, s'ils le souhaitent, s'exprimer en toute liberté dans nos colonnes. 

M. Navech en soutien de Jean-Louis Dupont (Les Républicains) - Photo Petit Journal 82

M. Marsaglia, VIP au meeting de Nicolas Sarkozy (en bas à droite de l'image) - Capture écran blog de la Vie des Beaumontois
Capture d'écran blog de la Vie des Beaumontois

lundi 7 novembre 2016

PRÉSIDENTIELLES 2017 : L’ÉTRANGE PARI DE RAMA YADE


Quelle ne fut pas notre surprise de découvrir aux côtés de Rama Yade, candidate (supposée) indépendante à la présidence de la République, une vieille connaissance, le tarn-et-garonnais (aujourd'hui audois) Philippe Lesage, en qualité de "superviseur" (region Occitanie) et porte-parole de l'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy. 


Ex-vice-président de l'UDI 82 et secrétaire général des Valoisiens du Tarn-et-Garonne (qu'il a quitté "pour cause de connivence avec l'UMP"), Lesage a rejoint il y a quelques mois les "humanistes laïcs du Parti radical de gauche" de Jean-Michel Baylet*. Inconditionnel de Christiane Taubira, Lesage travaille aujourd'hui pour Rama Yade, qui sillonne en sa compagnie les terroirs sudistes pour recueillir les 500 signatures d'élus nécessaires.

Rama Yade a, comme Lesage, traversé bon nombre de partis notamment l'UMP, l'UDI et les Radicaux valoisiens avant de se retrouver aujourd'hui, délaissée par ses mentors successifs, à la tête d'une "plateforme" de mouvements ou d'organisations quelque peu ésotérique (cf. La France qui ose), appartenant majoritairement à la gauche écologiste. Dans le Gers voisin, elle est par exemple activement soutenue par Alexis Boudaud, ancien de chez Bové et Onesta (veste grise, près de Rama Yade sur la photo ci-dessous), dont on dira -sans le froisser- qu'il est plus proche d'Olivier Besancenot que de Jean-Louis Borloo. 




Comme tous les candidats se prétendant hors système, ni de droite ni de gauche, Rama Yade martèle que les partis traditionnels sont des usines à clientélisme et à favoritisme. Nous ne pouvons lui donner complètement tort. Mais pourquoi alors recruter ses représentants parmi les militants actifs du PRG, partie prenante du gouvernement socialiste de Hollande ? 

Car il n'est pas bien difficile d'imaginer l'accueil que Rama Yade, en quête de parrainages indépendants, recevra chez les élus de Tarn-et-Garonne, en paraissant au bras d'un disciple officiel de Jean-Michel Baylet... 


Capture d'écran 

Capture d'écran 




* Source : page Facebook Philippe Lesage