dimanche 30 octobre 2016

QUAND ROMAIN LOPEZ (FN 82) DANSE AU SON DU RAP "PATRIOTE"

La détestation des "sionistes" (un mot en vogue depuis l'affaire Poisson pour désigner les Juifs israéliens, américains ou... autres) et son pendant, le militantisme pro-palestinien, ne semblent pas les seuls points communs entre le chef du mouvement Egalité et réconciliation Alain Soral et le cadre du FN 82 Romain Lopez. L'attaché parlementaire de Marion Maréchal Le Penvisiblement expert en cultures urbaines, ne plaint pas ses efforts pour promouvoir le rappeur Edel Hardiess :


Capture d'écran Twitter (NDLR : BM = Black M)

A Black M, le rappeur honni des cérémonies de Verdun (29 mai 2016), Romain Lopez oppose celui qu'il présente comme le "patriote des quartiers"Edel Hardiess. Ce n'est pas la première fois, loin s'en faut, que Lopez chante les louanges du rappeur (ou même déclare son admiration, voir tweet ci-dessous) à celui qui se revendique de Soral au point de publier son effigie sur les plaquettes promotionnelles de ses chansons (et de faire dessiner ses pochettes de disques par Sani, artiste officiel du site de l'activiste antisémite).






Dans une interview au journal Le Point en avril 2015, Edel Hardiess déplore la "censure de Dieudonné" et "les prises de position du gouvernement en faveur d'Israël". Tout comme Romain Lopez (cf. nos articles précédents sur le sujet et son tweet sur la "quenelle"). Dans une autre interview (Street Press), le rappeur rend directement hommage à Soral : "Je me sens proche de l'essentiel de ce qu'il dit". Sous sa plume, on trouve également la formule effarante : "La France, république sionisto-maçonnique". 

Laissons maintenant le lecteur (et plus particulièrement l'électeur du Tarn-et-Garonne) juger de ce que Romain Lopez nomme (avec fierté) la "banlieue patriote" à travers des extraits de sa chanson La dignité avant la célébrité :

"On pousse le banlieusard à l'antisémitisme primaire
Accorde de l'importance à la Shoah dès la primaire
Par contre le pourquoi du comment de la richesse de la France est tu
Ses pillages, ses colonies, sa participation à l'esclavage est tu"

"Que le gros de ses thunes viennent du pillage de l'Afrique 
Renvoyons chez eux pas les Africains mais les sionistes
En voyant la classe politique au dîner du CRIF
Ce genre de chose exalte les pensées les plus négatives"

Le tout ponctué de "On s'en bat les couilles" et "Je nique ta mère"... Donc pour Romain Lopez, tenir la France pour une nation de pilleurs et d'esclavagistes, c'est du patriotisme ? Pour Romain Lopez, c'est l'enseignement de la Shoah à l'école qui pousse les "banlieues à l'antisémitisme" ? Pour Romain Lopez, il faut renvoyer les "sionistes" chez eux ? 

On ne sait au juste ce qu'espère le FN en lançant de tels épouvantails à électeurs dans la course à la députation. Mais sur une terre qui voyait il y a peu l'association Moissac ville de Justes rendre hommage aux héros oubliés de l'Occupation, on peut facilement imaginer ce qu'il va trouver ...


Edel Hardiess, le rappeur "admirable" de Romain Lopez



lundi 17 octobre 2016

TARN-ET-GARONNE : LA COCOTTE-MINUTE DU FRONT ? Episode 2


La Dépêche du Midi fait pour la seconde fois fois l'honneur de ses colonnes à notre blog. La première, c'était pour relayer et commenter de manière acide un tweet décomplexé de Romain Lopez (FN 82) sur le thème de l'antisémitisme et des Juifs, un peuple que le collaborateur de Marion Le Pen ne porte pas dans son cœur (voir).

Dans son édition de dimanche 16 octobre, La Dépêche "cite" notre article « LeTarn-et-Garonne, cocotte-minute du Front ? » mais nous attribue à tort (nul n'est parfait) la paternité de l'information selon laquelle notre département serait le théâtre d'une guerre d'influence entre Marion Le Pen et Louis Aliot. C'est en effet l'hebdo d'extrême-droite Minute (14 septembre) qui fait état d'une lutte sans merci entre MMLP et Aliot pour la désignation du candidat du FN sur la deuxième circo du 82. Aliot poussant Valérie Rabassa et Marion Maréchal son... collaborateur Romain Lopez. Nous avions d'ailleurs reproduit in extenso l'article du journal.

Tout comme Minute, la Dépêche du Midi n'a pas souhaité mettre en exergue le fait central de notre billet : si Romain Lopez est controversé au sein même du FN, c'est qu'il pose un problème (du genre de ceux que posaient le célèbre borgne) en ne dissimulant pas son aversion pour le judaïsme et ses fidèles

On l'aura compris, le journal de M. Baylet, dont la protégée Pinel jouera son siège de député face au FN, n'est pas pressé de passer au concasseur de l'indignité un aussi bon « client » que Romain Lopez, dénoncé pourtant au sein même du Front :


Capture d'écran : une page frontiste (Twitter) s'adressant à Romain Lopez (RLZ82)


De son côté, le Front n'entend pas manquer le rendez-vous des législatives 2017 et moins encore celui des présidentielles pour avoir investi un idéologue sulfureux (au petit pied) dans le département rural de Tarn-et-Garonne. Le sujet est tellement sensible au FN qu'un 
Monsieur Propre, Jean-Lin Lacapelle, a été chargé de pourchasser jusqu'aux tréfonds des provinces les candidats pouvant mettre le FN en difficulté, notamment sur le terrain de l'antisémitisme.

Capture d'écran compte twitter Romain Lopez


Pendant ce temps, le prétendant Romain Lopez, pris entre le marteau et l'enclume, tente de se fabriquer une « honorabilité » électorale en se photographiant avec des élus potentiellement candidats. M. Mardegan (UDI), vice-président du Conseil départemental, figure aujourd'hui tout sourire (et faisant office de caution morale) sur le mur twitter de Romain Lopez, tout comme Mme Jalaise, co-équipière de Mathieu Albugues (LR) et conseillère départementale...



Romain Lopez FN82
Capture d'écran compte twitter Romain Lopez



Voisin blogger :

A lire également sur le blog de M. Damaggio : "Candidats FN Législatives 82" : cliquez ici

jeudi 13 octobre 2016

MEETING DE SARKOZY A MONTAUBAN : LE LANGAGE DU CORPS



Capture d'écran


Capture d'écran


Capture d'écran


Capture d'écran

Capture d'écran

Merci à nos collègues blogueurs de la Vie des Beaumontois pour ces instantanés du meeting de Nicolas Sarkozy à Montauban le 5 octobre 2016.

Source

mardi 11 octobre 2016

TARN-ET-GARONNE : LA COCOTTE-MINUTE DU FRONT ?




Nous apprenons dans Minute (hebdo à la gloire du FN version Jean-Marie) que le semi-hélitreuillé Romain Lopez, assistant parlementaire de Marion Maréchal-Le Pen et de fait pré-investi par le FN dans la deuxième circonscription du Tarn-et-Garonne, serait vivement contesté par Louis Aliot, lequel lui préférerait Valérie Rabassa, transfuge des Républicains... 

Selon l'hebdomadaire, Aliot (patron du FN de la région Occitanie) aurait « obtenu » des hautes instances du Front qu'elles passent outre la procédure d'investiture ordinaire pour imposer à Lopez une épreuve qualificative supplémentaire,
cas unique en France d'après Minute !

Le journal
présente cette « révision » exceptionnelle comme le fruit d'une bataille interne entre le clan Marine (nouveau Front dédiabolisé) et le clan Marion (héritage du grand-père). Aliot ne voudrait pas s'en laisser conter par Marion sur ses propres terres et «tenterait » d'imposer sa championne à la hussarde. Lopez quant à lui ne serait qu'une victime collatérale de cette lutte d'influence intra-muros...

Le journal (tout miel pour Marion) se garde bien d'évoquer la motivation véritable de ce brutal « retournement ». Les réactions suscitées au sein même du Front (réseaux sociaux) par les désormais célèbres déclarations de Lopez sur les Juifs et Israël ont en effet passablement inquiété les responsables nationaux du FN.

Des cadres et des militants actifs du Front ont condamné et de manière très virulente les propos de Lopez. Citons cette responsable FN (région parisienne), s'adressant publiquement (par twitter) à son cadet : « Vos tweets ont comme une odeur d'antisémitisme »*. Plus loin dans la discussion, elle se dit dans l'obligation d'en informer Marine Le Pen. Pas moins !

Minute omet également de préciser que le système « d'investiture à l'essai » est justement conçu pour éviter que des candidats potentiellement « dérapeurs » ne passent entre les mailles de la « dédiabolisation » et soient définitivement investis, au détriment de l'image virginale que tente de se forger le parti.

La vérité, c'est que Lopez ne doit qu'à sa position auprès de Marion Maréchal d'être traité avec autant de doigté et de bienveillance. Un candidat « ordinaire » aurait déjà été poussé vers la sortie, sans possibilité de participer à un « oral », fut-il de rattrapage...




Article complet Minute du 14 septembre 2016 :

" Louis Aliot, qui tient le Sud-Ouest pour son domaine réservé, n'a pas apprécié du tout que Romain Lopez, l'assistant parlementaire de Marion Maréchal, obtienne l'investiture du FN pour les élections législatives dans la 2eme circonscription du Tarn-et-Garonne, même s'il en est natif. Surtout qu'elle est considérée au FN comme gagnable... 
Louis Aliot poussait, lui, une candidate issue des Républicains, Valérie Rabassa, une ex-conseillère régionale qui l'a rallié juste avant les dernières élections. 
A la fureur de MMLP, Louis Aliot a donc fait appel de la décision et Romain Lopez a été confirmé... provisoirement. Les investitures définitives doivent en effet être confirmées en fin d'année, si les « pré-investis » ont fait leurs preuves. Et Aliot a obtenu que l'investiture définitive soit déterminée, non pas seulement en fonction de l'évaluation de Romain Lopez, mais à l'issue d'une sorte de « grand oral » qui opposera les deux candidats ! Ce qui n'a été accordé pour aucune autre circonscription. Autrement dit, Valérie Rabassa est toujours en lice et c'est à la troisième mi-temps que ça se jouera."