samedi 16 janvier 2016

MATHIEU ALBUGUES : LA "DROITE" 82 EN MARCHE (ARRIÈRE) !


Figurez-vous qu'un jeune cadre des Républicains 82, Mathieu Albugues (MA), présente sa candidature au poste de délégué du parti dans la deuxième circonscription de Tarn-et-Garonne. Une belle démonstration de courage car la zone est totalement sinistrée pour la droite classique. Son prédécesseur dans les fonctions lui abandonne en effet une contrée (pourtant rurale) devenue sous son mandat un fief inexpugnable du FN dans lequel Les Républicains font aujourd'hui figure de fantômes politiques. La circonscription détient même le record de la progression du FN en Midi-Pyrénées sur les 5 dernières années (+ 184%) ! A qui Les Républicains doivent-ils ce triste bilan ? Eh bien à un certain Albugues Mathieu !

D'après des sources internes, M. Albugues n'aurait jamais réuni, ne serait-ce qu'une seule fois en 5 longues années, son comité de circonscription. C'est dire l’intérêt qu'il porte au parti et à ses adhérents...

Conscient de l'indigence de son action militante, l'éternel jouvenceau passe sous silence qu'il est déjà et depuis longtemps LE délégué de circonscription de la 2 (voir ci-dessous sa profession de foi) : 




La cuistrerie étant ce qu'elle est, MA prétend dans ce communiqué faire des Républicains le premier parti de la circonscription alors que c'est justement à lui que les Républicains doivent leur décrépitude ! Son parti est définitivement hors-jeu dans le secteur : avec 11650 voix (aux régionales 2015) contre 21434 à la gauche et surtout 21990 au FN, Les Républicains et surtout MA (qui se voit déjà député -ndlr) peuvent d'ores et déjà faire le deuil des législatives 2017.

Par ailleurs, M. Albugues, qui n'a même pas le cran d'assumer sa propre "action" (sic) à la tête de l'UMP dans sa circonscription, a une désolante manie. Il cite le Général de Gaulle à tout propos, s'honorant ainsi à très peu de frais d'un certificat de droite décidée et courageuse.

Or, MA se contente de répéter ce que tout le monde dit à la télé et de penser ce que tout le monde pense à Paris. Dans cette publication facebook par exemple, M. Albugues nous parle du terrorisme. Lequel ? Eh bien le fanatisme religieux ! Lequel ? M. Albugues n'ose même pas l'écrire et, en guise d'acte de résistance, court acheter Charlie Hebdo, un journal gauchiste né de la haine que vouait ses fondateurs à... de Gaulle !





Copie d'écran - Facebook M. Albugues
Sur un autre cliché facebook, on le voit poser, un livre à la main, la barbe naissante, l'air pénétré. Tant qu'à se mettre en scène, et s'il voulait "montrer symboliquement" qu'il est de droite, il pourrait le faire en arborant les "Mémoires de Guerre" de son héros prétendu au lieu d'opter pour Marguerite Duras, égérie de la gauche caviar et du mitterrandisme, célèbre pour avoir proféré en 1985 les propos suivants : " Si vous continuez, vous allez vous retrouver devant les épouvantails Gaudin-Pasqua-Lecanuet, et seuls avec eux, et ce sera trop tard, vous ferez partie d'une société que nous ne voulons plus connaître, plus jamais, et de ce fait vous serez membres d'une société privée de nous : sans hommes intelligents, sans intellectuels, sans auteurs, sans poètes, sans romanciers, sans philosophes, sans juifs". Autrement dit, à droite il n'y a que des cons et des antisémites ! 


Inutile de chercher plus loin la source de l'effondrement de l'UMP dans cette moitié du département. Quand on veut vendre de la droite, il faut avoir quelques échantillons sur soi...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire