lundi 25 janvier 2016

Les Républicains 82 touchent le fond...du tiroir !


Victimes de raclées à répétition, en panne de militants et d'électeurs, Les Républicains 82 de Brigitte Barèges sont contraints, entre autres prétendants burlesques, de recruter de virulents... dissidents comme représentants en Tarn-et-Garonne ! 


Jean-Claude Boutines
(Photo départementales 2015)
Parmi les postulants au comité de la seconde circonscription des LR82 (le gouvernement interne si vous préférez) figurent en effet des hommes et des femmes connus pour leur activisme anti-UMP. Ainsi par exemple de Jean-Claude Boutines, candidat aux départementales 2015 contre le candidat officiel de Mme Barèges (Jean-Louis Dupont) dans le canton de Beaumont-de-Lomagne et de fait exclu sur l'heure du parti pour dissidence ! Et ce n'était pas là son coup d'essai puisqu'il fut lors des municipales 2014 le colistier de Gilbert Valentin (ex-premier adjoint du socialiste Moignard, maire de Montech) contre la candidate de l'UMP (de ce temps-là), Valérie Rabassa !

D'un profil très voisin, Mme Lina Vanara figure en bonne place parmi les candidats au Comité des Républicains. Elle semble remplir toutes les conditions puisqu'elle s'est présentée à trois reprises contre l'UMP (municipales à Montech), la dernière en 2014. Autrement dit, elle s’apprête à devenir représentante d'un parti qu'elle s'évertue (officiellement) à saboter depuis des années !



Lina Vanara (avec Gilbert Valentin)

De tels faits d'armes devraient logiquement valoir bannissement définitif du parti. Il n'en est rien, bien au contraire, puisque M. Boutines, exclu de l'UMP en janvier 2015, a pu tranquillement défendre en juin 2015 sa candidature aux élections régionales devant le bureau politique des Républicains (présidé par Brigitte Barèges, signataire de son exclusion !). Aujourd'hui, il postule avec la même sérénité (et la même bienveillance de la présidente) à l'assemblée interne. Quel genre de parti politique offre à ses ennemis déclarés de siéger en son sein ? M. Albugues, délégué de la circonscription (et à ce titre co-signataire de l'exclusion de M. Boutines) ne manquera pas d'éclairer adhérents et sympathisants sur ce point...

Dans l'attente, voici nos hypothèses : soit Mme Barèges éprouve une tendresse infinie pour ceux qui coulent ses propres candidats (une fois torpillant Dupont, une fois mitraillant Rabassa), soit elle touche les dernières limites de son stock de militants "présentables" (les deux n'étant pas incompatibles)...

Dans un autre registre, le candidat Marsaglia ne démérite pas. Lieutenant d'Alain Bergamasco (candidat "contre tous les partis" à la mairie de Beaumont en 2014) et administrateur du blog calamiteux "La Vie des Beaumontois", il s'échine (avec succès) à offrir la pire image possible des Républicains aux habitants de la Lomagne. Son dernier exploit ? Le viol du deuil national décrété par le président de la République à la suite des attentats de décembre 2015, désobéissant ainsi aux (respectables) consignes de Dominique Reynié (tête de liste LR/UDI aux élections régionales) qui avait exigé de ses militants la suspension de leurs actions de campagne pendant ces trois jours (voir notre article).  La très grande classe ! 


M. Marsaglia était le colistier d'Alain Bergamasco lors des municipales 2014 à Beaumont

Plus anecdotique mais tout aussi pathétique, le traitement au vitriol infligé par Marsaglia à son (futur) collègue Boutines lors des dernières élections départementales : considéré comme un félon responsable de la défaite de Jean-Louis Dupont, M. Boutines a subi un terrible tir de barrage dans le blog de M. Marsaglia, lequel n'a cessé ses outrages (hors-la-loi) qu'après la visite des gendarmes, requis par... M. Boutines et ses colistiers ! 

On le voit, les Républicains du Tarn-et-Garonne savent choisir leurs ambassadeurs ! Doivent-ils s'étonner que leurs résultats électoraux suivent la même pente que la qualité politique ou morale de leurs représentants ? Une chose est sure, le FN et le PRG peuvent dormir sur leurs deux oreilles...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire