mercredi 28 décembre 2016

INTIMIDATIONS et CALOMNIES : ENCORE UN COUP DANS L'EAU !


Politic Circus 82 croule, en cette fin d'année, sous les intimidations (notamment du FN82 -voir notre billet précédent), les menaces, les piratages divers, les diffamations. C'est le lot de ceux qui dérangent. 

La dernière tentative en date est l'oeuvre d'un compte twitter nommé @82politic (nouvelle mouture du compte @ladroiteforte2), lequel a fait parvenir à tous les journalistes du département le "scoop" suivant :



La forme de ce message n'est pas sans rappeler cette sortie de Romain Lopez (FN82) qui s'indignait d'une manifestation contre l'Iran (un pays hautement démocratique qu'il tient en grande estime...) dans les termes suivants :





Frappant, n'est-ce pas ? D'autant que (nous écrivons pour les nombreuses personnes qui ignorent l'existence de la LDJ - Ligue de Défense Juive) cette organisation ne peut pas être "considéré comme terroriste aux USA" car elle n'y...existe pas. 

Pour la gouverne de M. Lopez, nous ajoutons que Marine Le Pen en personne, sa propre patronne, a pris fait et cause pour la Ligue de Défense Juive en déclarant le 31 juillet 2014 sur RTL :

"« S'il existe une Ligue de défense juive, c'est qu'il y a un grand nombre de juifs qui se sentent en insécurité. Ils ont le sentiment que monte un nouvel antisémitisme en France et qui est le fait de confrontations communautaires. C'est une réalité »

Source : Le Monde du 2 août 2014

lundi 19 décembre 2016

LE FN82 EXIGE LA DESTRUCTION DE POLITIC CIRCUS !

Politic Circus a reçu du responsable de la communication du FN82 l'inquiétante mise en garde qui suit (fautes d'orthographe incluses) :
"Cette page (Politic Circus NDLR) nuit aux intérêts de ceux qu'elle crois défendre. Je me permet pour le bien de tous de conseiller à son auteur de la détruire avant que les experts informatique désormais chargés de trouver son origine ne communiquent des noms aux avocats des personnes mises en cause. C'est un appel à la raison et un conseil amical sans agressivité."

Frank BUHLER
Responsable Communication FN82
Membre du bureau politique FN82

(15 décembre 2016 - 04:11)
 


Époustouflant, n'est-ce pas ? Le FN82 via son communicant en chef Buhler nous "appelle à la raison" en exigeant que nous "détruisions" notre site internet. Mais que l'on ne s'y trompe pas : cette injonction digne de la Camorra ou de la Milice est un "conseil amical sans agressivité" ! Ouf !

1/ Si le FN82, qui compte dans ses rangs un avocat, disposait du moindre grief, légitime s'entend, contre Politic Circus, il y a belle lurette que nous aurions tâté de son papier à entête. 

2/ C'est justement parce qu'il n'a rien à nous reprocher hors notre liberté de critiquer ou de relayer les propos publics de certains de ses membres (dont Romain Lopez) que le FN82 use de ces sordides méthodes.

3/ Nous sommes libres de défendre qui bon nous semble et notamment le peuple juif puisqu'il s'agit de cela. 

4/ Si Romain Lopez ne veut pas lire chez nous ce qu'il écrit, il est libre de ne pas : a/ consulter notre blog, b/ nous envoyer ses tweets c/ se présenter à des élections. 

5/ Imagine-t-on le FN82 envoyer à La Dépêche du Midi ou l'Express un tel "avertissement" ? Ces deux journaux utilisent pourtant le même épithète pour désigner Lopez : sulfureux.

6/ M. Buhler se vante, en sa qualité de cadre du FN82, d'avoir mandaté une enquête privée sur l'identité et l'adresse (il écrit "l'origine", encore un lapsus ?) de commentateurs de la vie politique locale au motif que leur page "nuit aux intérêts de ceux qu'elle crois défendre" (nous respectons l'orthographe supersonique). Le FN82, ça fout un peu la trouille...

7/ M. Lacapelle, secrétaire national du FN, surnommé le "Nettoyeur" par la presse et chargé selon le Figaro "d'écarter les cadres sulfureux hérités de l'époque de Jean-Marie" aurait-il négligé le Tarn-et-Garonne ? Trop loin de Paris ? Trop près de Marion ?

8/ Y a-t-il un pilote dans le cockpit de l'aéroplane immatriculé FN82 ?

9/ Le FN82 ne nous fera pas taire. 

10/ C'est tout.



samedi 17 décembre 2016

FN 82 : L'ASSISTANT DE MARION LE PEN, ROMAIN LOPEZ, HORS DE CONTRÔLE

  
Après le préfet (trop bavard), le ministre Baylet ("une petite frappe"), les maires du Tarn-et-Garonne ("incompétents"), les Israéliens ("révisionnistes") et les Juifs ("apôtres du complexe victimaire"), c'est au tour de Valérie Rabassa, sa propre camarade du FN, de subir les assauts du sanguin collaborateur de Marion Le Pen, également candidat à la candidature législative. 

Romain Lopez, vilipendé à l'intérieur même du FN, stigmatisé par la presse pour ses sympathies suspectes, contraint de "justifier" ses positions douteuses (écoutez le lapsus du "génocide nazi") devant les micros, ne parvient plus à se maîtriser, comme le démontre ce tweet lapidaire. De manière stupéfiante, il a envoyé une copie à notre blog Politic Circus ; c'est dire s'il tenait à ce que tout le département soit au courant : 




Pour les profanes, rappelons qu'un tweet est un message public, lisible par tous les utilisateurs d'internet. Dans celui-ci, Romain Lopez n'hésite pas à faire exploser l'unité tant vantée par le FN (et lui-même) dans le but de "liquider" sa concurrente à l'investiture, Valérie Rabassa. Ce message en dit très long sur l'état psychologique de Romain Lopez, manifestement prêt à tout (y compris sacrifier l'image et les intérêts de son parti) pour parvenir à ses fins. 

Outre le ton fortement teinté de mépris ( "cela" = Valérie Rabassa) et l'énorme faute d'orthographe, Romain Lopez, pour mettre sa "partenaire" en difficulté, brandit comme une bible un...communiqué du Parti Socialiste 82 (sic) datant de...2010 et afférent aux déboires montéchois de sa nouvelle petite camarade ! Quand on sait qu'en trois participations à des élections diverses, Lopez a subi trois défaites cuisantes, l'argument prête à l'hilarité. 

Cette attaque sidérante et à découvert de Lopez ne manquera pas de réjouir Sylvia Pinel, député sortante en piètre posture, qui n'aurait jamais osé rêver d'un tel scénario. Rappelons que la circonscription est (faut-il dire "était" ?) prenable par le FN.

Capture d'écran 

vendredi 16 décembre 2016

LE SEUL A POUVOIR BATTRE BRIGITTE BAREGES AUX LEGISLATIVES


DEVILLE LE CHAT NOIR DE BRIGITTE BAREGES ?

Il est toujours amusant (et évidemment pathétique) de relire à quelques années de distance les déclarations de nos politiciens les plus fameux. Prenez Thierry Deville. En 2008, l'avocat  PRG claironnait : "Je suis le seul à pouvoir battre Brigitte Barèges en 2012". Deux ans plus tard, on le retrouvait élu UMP au Conseil régional, sur... la liste de Brigitte Barèges. 

Mais d'un certain point de vue, Deville avait raison. 
  • En 2010, il participait à la lourde défaite de la liste Brigitte Barèges aux régionales mais il était élu.
  • En 2012, il constatait la défaite de Brigitte Barèges aux législatives
  • En 2015, il prenait part active à la très lourde défaite de Reynié et de sa référente Brigitte Barèges aux régionales tout en conservant le dernier siège de droite en Tarn-et-Garonne.
  • En 2016, il assistait à la déroute politique de Brigitte Barèges au Conseil départemental, mise en ultra-minorité par ses amis de la veille, Astruc et Mardegan. 
  • En 2017, en cas d’empêchement de Brigitte Barèges, il pourrait représenter les Républicains aux législatives. Et qui sait ? 


mardi 13 décembre 2016

AVERTISSEMENT A NOS LECTEURS


Le succès même modeste aiguise les appétits et Politic Circus 82, qui a réussi à se frayer une petite place dans le microcosme politico-médiatique de Tarn-et-Garonne, ne coupe pas à la "tradition" du plagiat.

Nous tenons donc à informer nos lecteurs que des individus en manque de notoriété et de manières, peut-être même d'électeurs (allez savoir...) ont lancé une page fb, un compte twitter et un blog sous l'intitulé "Circus Politic 82 ", soit le titre de notre site mais dans le désordre. 

Ce compte publie toutes sortes de propos injurieux ou désobligeants dans l'espoir de décrédibiliser notre propre blog. 

Voici les coordonnées de ce "confrère" dont nous vous laissons admirer le "travail"  :


Merci de votre fidélité.


Dernière minute : cette page a visiblement suspendu ses activités le 14 décembre.  

samedi 10 décembre 2016

ROMAIN LOPEZ (FN82) : ANTISÉMITISME, MENSONGE ET RADIO


Capture écran - P. Charles et R. Lopez à Radio Asso 82

Le 15 novembre, Romain Lopez du FN82, accompagné de son ami Patrice Charles (« l'avocat du Front »), donnait une interview à Radio Asso 82 (Expressions libres).
Après un balayage exhaustif de l'actualité locale, le ton de l'animateur s'obscurcissait. Faisant état d'articles parus dans la presse régionale (notamment France 3) et de « plusieurs mails » reçus d'un collectif départemental de lutte contre l'antisémitisme, il posait la question suivante à Romain Lopez (assistant parlementaire de Marion Le Pen) :

" Est-ce que vous êtes antisémite ou pas ? ".

Voici in extenso la réponse de Romain Lopez : 

"
Quand on critique la politique d'un état, on ne critique pas le peuple de cet état-là. Je fais bien la distinction entre la politique d'un gouvernement et le peuple dirigé par ce gouvernement".

1/ Constatons que Romain Lopez ne se défend pas d'être antisémite. Sinon il aurait répondu "Non". Tout simplement.

2/ Romain Lopez refuse de nommer l’État qu'il « critique », et tout autant le « Peuple » qu'il prétend « distinguer » de son « gouvernement », comme s'il craignait de leur donner quelque réalité ou de leur offrir une existence, fut-ce sur l'antenne d'une station de radio. ..

3/ Romain Lopez affirme s'en tenir à une « critique » politique du Pays-dont-il-ne-dit-pas-le-nom. Or c'est précisément parce qu'il est connu des médias pour "critiquer" les Juifs (et pas seulement comme dirigeants du Pays-fantôme) que l'animateur lui a posé la question fatale. Écoutons M. Lopez sur Radio Asso 82 : 




L'échafaudage mensonger de Romain Lopez s'écroule d'ailleurs dans la seconde qui suit, lorsque l'animateur donne lecture de deux de ses « tweets », l'un portant sur la fameuse quenelle de Dieudonné (forme de salut nazi à l'envers), l'autre sur la Shoah et l'avocat Klarsfeld. Patatras ! Si les Juifs sont bien au cœur de ses publications, nulle trace du gouvernement israélien : les tweets de Lopez fracassent le « périmètre autorisé » qu'il a lui-même défini quelques instants auparavant. Terrible.

Pris en flagrant délit de mensonge, Romain Lopez dès lors bredouillant, va tenter d'expliquer que, par ce dernier tweet, il répondait à une « attaque » de Klarsfeld, lequel instrumentalisait une « tragédie humaine ». En réalité, M. Lopez présente l'avocat bien connu comme le représentant du « complexe victimaire », autrement dit une communauté de pleurnichards qui essaie d'attendrir le chaland en brandissant la Shoah. Ignoble ! Et pour ce qui est « d'utiliser un drame humain à des fins politiciennes », le lecteur se reportera au fameux tweet de Lopez à Soral, un modèle (sordide) du genre.

Comme pour parachever son désastre radiodiffusé, Lopez se prenait les pieds dans le tapis (de Nuremberg)  en évoquant « le génocide nazi... » avant que de bafouiller : « Euh...Pardon ! le génocide des Juifs par les Nazis ». Un lapsus qui devrait entrer dans l'histoire du FN !




Le collaborateur de Marion Le Pen ne reprenait du poil de la Bête que pour fustiger « l'anonymat » du collectif « 82 Département de Justes ». Patrice Charles en profitait pour menacer « d'un procès en diffamation ou autre » toute « personne » qui attaquerait «Romain Lopez dans les radios ou à la télévision».

A cet effet, nous mettons à la disposition de M. Charles, qui semble l'ignorer, la liste des médias ayant publié les tweets du « sulfureux » Romain Lopez (accompagnés de commentaires éloquents) ou pointé les liens qui l'unissent sur les réseaux au judéophobe professionnel Alain Soral :


En prime, Politic Circus signale à « l'avocat du Front » que les penchants de son compère Romain Lopez ont fait l'objet de très virulentes « attaques » sur internet, nécessitant toutes affaires cessantes une « plainte en diffamation ou autre ». Qu'il en juge :

  • « Vous êtes abominable »
  • « Vos tweets ont comme une odeur d'antisémitisme »
  • « Ce type est une brebis galeuse »
  • « Nous devons en informer Marine Le Pen »
  • « Le FN doit faire le ménage »
  • « Il pourrait bien servir d'exemple »
Seul « hic » pour M. Charles : toutes ces réactions (réseaux sociaux) émanent de membres ou cadres du FN, militant activement pour Marine le Pen ! Nous avons même découvert qu'un très haut dignitaire frontiste avait manifesté (publiquement et sans aucune équivoque) une opinion de même nature ! Mais à chaque jour suffit sa peine...

Le tandem FN de la deuxième circonscription de Tarn-et-Garonne, seul contre tous, est en train d'illuminer la pré-campagne présidentielle de Marine Le Pen, elle qui a limogé son propre père afin d'écarter du Front toute suspicion d'antisémitisme... 

mardi 6 décembre 2016

QUAND LA GARDE RAPPROCHÉE DE ROMAIN LOPEZ (FN82) DÉVOILE SON JEU...



Certains cadres du FN82, proches de Romain Lopez, ne parviennent plus à dissimuler leur inquiétude quant aux réactions suscitées, y compris au sein du FN, par le profil "sulfureux" de "leur" candidat préféré. Et tentent bien sur d'étouffer le sujet tout en attribuant la responsabilité de cette mauvaise réputation, non à Lopez lui-même et à ses dizaines de tweets scabreux mais à Politic Circus. Evidemment, il est plus facile de s'en prendre à notre modeste blog d'actus politiques locales qu'à L'Express, La Dépêche du Midi, Flash 82, Le Lion du Net, France 3 Midi-Pyrénées, autant de médias qui ont relevé (et certains à plusieurs reprises) les liaisons et propos "douteux" de Romain Lopez sur internet (voir notre onglet Romain Lopez fait le buzz). 

Ne pouvant contester la réalité des tweets de Romain Lopez, Patrice Charles, l'avocat du Front (comme il se présente lui-même), est venu (sur notre compte twitter) nous entretenir de leur contenu. Sans surprise et à rebours de l'évidence, il défend bec et ongles la version de son poulain selon laquelle celui-ci n'aurait "critiqué" QUE l'Etat d'Israël et jamais les Juifs en général (ou des juifs en particulier), simplement parce qu'ils seraient juifs. 

Cette plaidoirie (désespérée) est parfaitement indigente. D'abord parce que Romain Lopez, et M. Charles le sait parfaitement, est l'auteur d'un certain nombre de tweets d'où "Israël" est totalement absent mais dont "les Juifs" sont le sujet central. C'est un fait indéniable, qui n'a plus à être démontré. 

EXPLIQUEZ NOUS : "ILS NE SONT NI JOURNALISTES NI JUIFS"

Tellement indéniable d'ailleurs que, confronté à l'un des tweets incriminés, l'avocat est contraint d'expliquer que Romain Lopez souffre de graves difficultés à s'exprimer clairement en français : " c'est effectivement mal dit " écrit-il. Voilà qui devrait faire plaisir à son jeune ami, très fier de "ses qualités rédactionnelles", celles qui l'autorisent à "rédiger les interventions de Marion Maréchal Le Pen dans l'hémicycle" *! Si l'on en croit  Patrice Charles, la députée Marion Le Pen confierait la rédaction de ses discours (à l'Assemblée nationale !) à un homme incapable d'aligner deux lignes intelligibles sur Twitter !

Ces tentatives pathétiques pour asséner 1/ que les propos de Lopez sur les Juifs (en tant que tels) n'existent pas alors qu'ils sont publiés dans la presse depuis des mois 2/ que ces propos qui n'existent pas ont été rédigés avec grande maladresse alors que Lopez est employé par Marion Le Pen pour ses qualités de plume. Et c'est en pataugeant dans cette tourbe que le FN82 entend se présenter devant les électeurs dans 6 mois ?

Cette incroyable persistance à nier ce que tout le monde sait, à cacher ce que tout le monde voit, à défendre ce que personne ne défendrait, donne à voir le pire visage de la politique. Et elle est le fait du FN, un parti qui prétend renouveler et moraliser la vie publique ! 

Mais revenons à notre affaire. Patrice Charles n'ayant été que médiocrement convaincant, une autre proche de Lopez et cadre du FN82 prenait le relai pour défendre, tenez-vous bien, la liberté d'expression de son chouchou. Qui, parmi nos centaines de lecteurs, a déjà commenté favorablement les propos d'un antisémite professionnel multi-récidiviste comme Alain Soral ? Qui peut penser que s'adonner bruyamment à cette funeste activité pourrait ne pas avoir de conséquences politiques ? Et Mme Pérez voudrait nous faire croire qu'il s'agit-là d'un acte anodin ? 

Romain Lopez a usé de sa liberté d'expression et aujourd'hui il est confronté aux conséquences politiques de ses actes. C'est bien le minimum pour un politicien. Politic Circus n'est pas le problème du FN. Le problème du FN, c'est Romain Lopez.

Et il est d'ailleurs tellement le problème que des cadres ou membres du FN de toute la France ont pris à partie et publiquement  ses "positions" : 

Capture d'écran compte #AvecMarien2017

Réaction de Mme Pérez du FN82 à la lecture de ce tweet ? 




Bien que le ton de ce tweet soit fort déplaisant, voire diffamant, nous allons éclairer la lanterne de Mme Pérez : Le compte twitter #avecMarine2017 est un compte authentique de soutien à Marine Le Pen et son administratrice n'est autre qu'une militante active, candidate aux dernières élections départementales du FN en Val-de-Marne. Bien entendu, ses tweets cinglants adressés à Lopez sont disponibles et référencés sur le net. Et nous disposons non seulement des copies d'écran mais aussi des certificats de l'intégralité des tweets adressés par ce compte à Lopez. Par ailleurs, #AvecMarine2017 n'est pas la seule au FN à avoir dénoncé avec la plus grande virulence les propos de Lopez. Très bientôt dans ces colonnes une compilation exhaustive... 

Soit Madame Pérez ne sait rien du parti dont elle est "cadre", soit elle partage pleinement les convictions de Romain Lopez. Dans ce dernier cas, il faut assumer. Pleinement.

 * Source : vidéo FNJ Paris 

samedi 3 décembre 2016

LÉGISLATIVES 2017 TARN-ET-GARONNE : REVUE DES EFFECTIFS ET GRANDES TENDANCES

 Deuxième circonscription :

Pierre Mardegan- UDI (à gauche)
Mathieu Albugues (LR)
  • Le premier vice-président du CD Mardegan (UDI) nourrissait quelques espoirs et ambitions qui se sont effondrés avec la lourde défaite de son favori Alain Juppé. Les Républicains ne reviendront pas sur l'investiture de Mathieu Albugues, lequel s'est déclaré il y a déjà quelques semaines et il est peu probable que le discret et réfléchi Mardegan vienne jouer les rebelles centristes, au risque, comme en 2012, de priver Les Républicains de second tour. Bien sur, l'UDI s'insurgera théâtralement (comme à chaque élection) de l'hégémonie autoritaire de Brigitte Barèges. Avant de baisser pavillon et de s’accommoder de quelques médailles en chocolat. 
  • Le rôle de trouble-fête pourrait incomber à Jean-Philippe Bésiers, maire de Castelsarrasin. Il se murmure de plus en plus fort qu'il pourrait tenter sa chance sous la bannière d'Emmanuel Macron. Sa candidature, si elle se concrétise, favoriserait le FN (au premier tour) en piochant tant dans le réservoir de voix du PRG que dans celui de la frange centriste des LR.
  • Sylvia Pinel, députée sortante, défendra son siège. Les socialistes, via Mme Sardeing-Rodriguez, conseillère départementale, réclament le ticket pour la deuxième circo mais c'est de pure forme. Comme à son habitude, la conseillère régionale PS s'effacera avec déférence devant Jean-Michel Baylet.
  • De la résistance du PRG (en chute libre mais qui disposait d'une grosse réserve), de l'élection présidentielle mais surtout du choix définitif du candidat FN (en très forte progression dans la circonscription) dépendra le résultat de l'élection. Le célèbre inconnu Lopez, assistant de Marion Le Pen mais auteur (malgré ce parrainage) des pires résultats FN aux élections locales, de surcroît flashé par le radar médiatique pour ses propos douteux (sur la Shoah, la famille Klarsfeld, le "révisionnisme israélien" ou les Juifs en général) plombera les espoirs du FN dit "new look" (que l'on nous garantissait 100 % lavé de ses vieilles obsessions) et enverra à l'Assemblée nationale son adversaire, Pinel ou Albugues, sur un score de type Front républicain millésime 2002. L'autre possibilité du FN, l'inoxydable Valérie Rabassa, la candidate de Louis Aliot (et ex-élue régionale de l'UMP), peut faire jouer ses réseaux pour ratisser large et inquiéter les candidats du "Système" (comme on dit au FN), qui ne se priveront pas, le cas échéant, de stigmatiser son passage supersonique de l'UMP au Front il y a un an.

Copie d'écran - Les étranges tweets "républicains" et "laïques" de Romain Lopez

Conclusion : si le "sulfureux" (comme le qualifie déjà La Dépêche) Romain Lopez représente le FN, l'affaire se jouera entre le PRG et les LR, avec un avantage à Mathieu Albugues. Si Valérie Rabassa est retenue, une triangulaire peut déboucher sur un résultat serré...


Première circonscription :  


Valérie Rabault, députée PS
de la première circonscription
Nous aurons un duel Barèges-Rabault. Le FN n'est pas assez puissant dans cette circonscription "urbaine" pour troubler efficacement le jeu entre les forces "traditionnelles". L'élection de François Fillon à la présidence de la République pourrait réinstaller Brigitte Barèges sur les bancs de l'Assemblée. Mais rien n'est fait : le maire de Montauban, malgré la discrétion de la presse régionale, n'en a pas fini avec ses ennuis judiciaires et Valérie Rabault a su se tenir à distance des frasques de François Hollande tout en cultivant sa popularité locale.
  • Une nouveauté : en 2017, Brigitte Barèges n'aura rien à redouter de la Dépêche du Midi. Son patron a été mis en minorité au Conseil départemental par son ex-ami Astruc, allié à Mardegan, ex-équipier de Brigitte Barèges (dont le groupe LR ne compte plus que 3 élus sur trente). Et M. Baylet a promis l'enfer aux socialistes qu'il tient pour responsables de la perte de son siège au Sénat.   
  • Thierry Deville, passé du PRG à l'UMP en 2010, pourrait suppléer Brigitte Barèges dans tous les sens du terme : en cas de "coup dur", il pourrait devenir le candidat officiel des LR82 à la députation, ce qui ravirait sans doute ses adversaires au vu de ses très médiocres résultats aux Régionales. Se pose également le problème du cumul des mandats : en cas d'élection à l'Assemblée en 2017, BB devrait abandonner ses fonctions de maire et de vice-présidente du CD. Ou envoyer son acolyte siéger au Palais Bourbon. Faites vos jeux ! 


Archives - Elections régionales 2015

Dans un prochain billet, nous ferons l'inventaire des candidats plus "modestes" dont certains pourraient jouer un rôle important, notamment à l'extrême-gauche.

mardi 15 novembre 2016

FN 82 : "LES SYNDICATS AGRICOLES ET LES MAIRES SONT NOTOIREMENT INCOMPÉTENTS !"


Le 14 novembre, Romain Lopez du FN 82 (assistant de Marion Le Pen) était "au cœur de la manifestation des agriculteurs" à Montauban, se faisant immortaliser au milieu des syndicalistes FNSEA et JA : "une juste et saine colère"...

Capture d'écran page facebook Romain Lopez


Le 15 novembre, soit le lendemain, le même Romain Lopez, sur les ondes de Radio Asso Montauban (émission expressions libres), ne trouvait rien à retrancher aux propos de son ami Patrice Charles, avocat du FN et conseiller municipal de Moissac, lequel dénonçait avec virulence et en direct "l'incompétence notoire des syndicats agricoles et des maires dans la défense des agriculteurs" ! 

Romain Lopez, pour enfoncer le clou de ce cercueil à deux places, nous expliquait doctement que, si les mesures gouvernementales (combattues) étaient appliquées, elles feraient perdre aux agriculteurs de " 8000 à 12 000 € par an, soient 30% de leurs revenus". Autrement dit, selon le parisien et rentier politique Lopez, les agriculteurs de Tarn-et-Garonne gagneraient en moyenne de 27 000 à 40 000 € !  


Romain Lopez - Patrice Charles
Capture d'écran - Romain Lopez et Patrice Charles


Les deux joyeux drilles, ardents défenseurs d'eux-mêmes des paysans et fiers représentants d'eux-mêmes du FN, ne devraient pas tarder à tâter de "la juste et saine colère" des agriculteurs, des élus du département et de... Marine Le Pen !

dimanche 13 novembre 2016

Romain Lopez (FN82) recrute-t-il chez les Républicains de Beaumont-de-Lomagne ?



M. Navech le 12 novembre 2016 avec Romain Lopez  (FN82) à Beaumont-de-Lomagne
Capture écran page facebook Romain Lopez 

Cette photo a été prise (par un membre du FN) hier, samedi 12 novembre, au marché de Beaumont-de-Lomagne où Romain Lopez et Alain Leveque (FN82) vantaient les mérites de leur parti, tracts en main. Jusque là, rien de bien original, présidentielles et législatives se profilant à l'horizon.

Mais pour les amateurs de politique locale, la présence de ce cliché sur la page facebook de Romain Lopez a de quoi surprendre. En effet, l'homme qui s'entretient avec les deux responsables FN est bien connu de nos compatriotes pour être l'un des trois principaux dirigeants de l'association "La Vie des Beaumontois", M. A. Navech. 

La "Vie des Beaumontois" est, comme son nom ne l'indique pas, l'organe internet des Républicains en Lomagne. La structure est présidée par Alex Marsaglia, membre du comité départemental de LR82 et délégué de canton de ce parti. Lors de la venue de Nicolas Sarkozy à Montauban (octobre 2016), il figurait sur l'estrade des officiels, derrière l'ancien président (voir photo). Sa trésorière n'est autre que la suppléante du sénateur François Bonhomme. M. Navech, quant à lui, assure le secrétariat général. 

Les publications du blog sont sans aucune ambiguïté : communiqués officiels des Républicains, réunions et meetings du parti, soutien actif des candidats LR, animation des campagnes électorales, etc. Autrement dit, il s'agit de l'antenne officielle de Brigitte Barèges en terre lomagnole.

Que M. Navech discute politique avec des frontistes, voilà qui en soi ne mérite ni un billet, ni même une brève de deux lignes. Mais en politique justement, le hasard n'existe pas. La véritable question est donc la suivante : pourquoi Romain Lopez, parisien d'adoption, amateur de formules "troublantes" sur les Juifs et potentiel candidat aux législatives, se sent-il obligé de publier sur les réseaux sociaux cette photographie, en compagnie d'un pilier local de la droite "classique" ?

Nous nous permettrons d'émettre trois hypothèses :


  • Soit Romain Lopez ignore à qui il s'adresse (ne riez pas tout de suite). Dans ce cas, il faut en conclure qu'il fait tirer des photos à l'insu de ses interlocuteurs puis les publie sans leur autorisation dans un objectif de promotion électorale. Lorsqu'on connait les positions "sulfureuses" (comme l'écrit la Dépêche du Midi) défendues par Lopez, on peut à bon droit s’inquiéter de faire le tour de la "toile" à ses côtés ...   

  • Ou bien il le sait et il publie volontairement les clichés pour provoquer Brigitte Barèges, Mathieu Albugues et Alex Marsaglia, sans, bien sur, en informer son "interlocuteur" qui se mue illico en dindon de la farce...

  • Soit encore que M. Navech est réellement un sympathisant du FN et ne voit aucun inconvénient à servir de vecteur électoral à Romain Lopez, ce qui ne manquera pas de provoquer quelques remous au sein de l'organisation dont il est l'un des dirigeants (et peut-être même en plus haut lieu)... 



Mais il ne s'agit que d'hypothèses bien sur... Les intéressés peuvent, s'ils le souhaitent, s'exprimer en toute liberté dans nos colonnes. 

M. Navech en soutien de Jean-Louis Dupont (Les Républicains) - Photo Petit Journal 82

M. Marsaglia, VIP au meeting de Nicolas Sarkozy (en bas à droite de l'image) - Capture écran blog de la Vie des Beaumontois
Capture d'écran blog de la Vie des Beaumontois

lundi 7 novembre 2016

PRÉSIDENTIELLES 2017 : L’ÉTRANGE PARI DE RAMA YADE


Quelle ne fut pas notre surprise de découvrir aux côtés de Rama Yade, candidate (supposée) indépendante à la présidence de la République, une vieille connaissance, le tarn-et-garonnais (aujourd'hui audois) Philippe Lesage, en qualité de "superviseur" (region Occitanie) et porte-parole de l'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy. 


Ex-vice-président de l'UDI 82 et secrétaire général des Valoisiens du Tarn-et-Garonne (qu'il a quitté "pour cause de connivence avec l'UMP"), Lesage a rejoint il y a quelques mois les "humanistes laïcs du Parti radical de gauche" de Jean-Michel Baylet*. Inconditionnel de Christiane Taubira, Lesage travaille aujourd'hui pour Rama Yade, qui sillonne en sa compagnie les terroirs sudistes pour recueillir les 500 signatures d'élus nécessaires.

Rama Yade a, comme Lesage, traversé bon nombre de partis notamment l'UMP, l'UDI et les Radicaux valoisiens avant de se retrouver aujourd'hui, délaissée par ses mentors successifs, à la tête d'une "plateforme" de mouvements ou d'organisations quelque peu ésotérique (cf. La France qui ose), appartenant majoritairement à la gauche écologiste. Dans le Gers voisin, elle est par exemple activement soutenue par Alexis Boudaud, ancien de chez Bové et Onesta (veste grise, près de Rama Yade sur la photo ci-dessous), dont on dira -sans le froisser- qu'il est plus proche d'Olivier Besancenot que de Jean-Louis Borloo. 




Comme tous les candidats se prétendant hors système, ni de droite ni de gauche, Rama Yade martèle que les partis traditionnels sont des usines à clientélisme et à favoritisme. Nous ne pouvons lui donner complètement tort. Mais pourquoi alors recruter ses représentants parmi les militants actifs du PRG, partie prenante du gouvernement socialiste de Hollande ? 

Car il n'est pas bien difficile d'imaginer l'accueil que Rama Yade, en quête de parrainages indépendants, recevra chez les élus de Tarn-et-Garonne, en paraissant au bras d'un disciple officiel de Jean-Michel Baylet... 


Capture d'écran 

Capture d'écran 




* Source : page Facebook Philippe Lesage

dimanche 30 octobre 2016

QUAND ROMAIN LOPEZ (FN 82) DANSE AU SON DU RAP "PATRIOTE"

La détestation des "sionistes" (un mot en vogue depuis l'affaire Poisson pour désigner les Juifs israéliens, américains ou... autres) et son pendant, le militantisme pro-palestinien, ne semblent pas les seuls points communs entre le chef du mouvement Egalité et réconciliation Alain Soral et le cadre du FN 82 Romain Lopez. L'attaché parlementaire de Marion Maréchal Le Penvisiblement expert en cultures urbaines, ne plaint pas ses efforts pour promouvoir le rappeur Edel Hardiess :


Capture d'écran Twitter (NDLR : BM = Black M)

A Black M, le rappeur honni des cérémonies de Verdun (29 mai 2016), Romain Lopez oppose celui qu'il présente comme le "patriote des quartiers"Edel Hardiess. Ce n'est pas la première fois, loin s'en faut, que Lopez chante les louanges du rappeur (ou même déclare son admiration, voir tweet ci-dessous) à celui qui se revendique de Soral au point de publier son effigie sur les plaquettes promotionnelles de ses chansons (et de faire dessiner ses pochettes de disques par Sani, artiste officiel du site de l'activiste antisémite).






Dans une interview au journal Le Point en avril 2015, Edel Hardiess déplore la "censure de Dieudonné" et "les prises de position du gouvernement en faveur d'Israël". Tout comme Romain Lopez (cf. nos articles précédents sur le sujet et son tweet sur la "quenelle"). Dans une autre interview (Street Press), le rappeur rend directement hommage à Soral : "Je me sens proche de l'essentiel de ce qu'il dit". Sous sa plume, on trouve également la formule effarante : "La France, république sionisto-maçonnique". 

Laissons maintenant le lecteur (et plus particulièrement l'électeur du Tarn-et-Garonne) juger de ce que Romain Lopez nomme (avec fierté) la "banlieue patriote" à travers des extraits de sa chanson La dignité avant la célébrité :

"On pousse le banlieusard à l'antisémitisme primaire
Accorde de l'importance à la Shoah dès la primaire
Par contre le pourquoi du comment de la richesse de la France est tu
Ses pillages, ses colonies, sa participation à l'esclavage est tu"

"Que le gros de ses thunes viennent du pillage de l'Afrique 
Renvoyons chez eux pas les Africains mais les sionistes
En voyant la classe politique au dîner du CRIF
Ce genre de chose exalte les pensées les plus négatives"

Le tout ponctué de "On s'en bat les couilles" et "Je nique ta mère"... Donc pour Romain Lopez, tenir la France pour une nation de pilleurs et d'esclavagistes, c'est du patriotisme ? Pour Romain Lopez, c'est l'enseignement de la Shoah à l'école qui pousse les "banlieues à l'antisémitisme" ? Pour Romain Lopez, il faut renvoyer les "sionistes" chez eux ? 

On ne sait au juste ce qu'espère le FN en lançant de tels épouvantails à électeurs dans la course à la députation. Mais sur une terre qui voyait il y a peu l'association Moissac ville de Justes rendre hommage aux héros oubliés de l'Occupation, on peut facilement imaginer ce qu'il va trouver ...


Edel Hardiess, le rappeur "admirable" de Romain Lopez



lundi 17 octobre 2016

TARN-ET-GARONNE : LA COCOTTE-MINUTE DU FRONT ? Episode 2


La Dépêche du Midi fait pour la seconde fois fois l'honneur de ses colonnes à notre blog. La première, c'était pour relayer et commenter de manière acide un tweet décomplexé de Romain Lopez (FN 82) sur le thème de l'antisémitisme et des Juifs, un peuple que le collaborateur de Marion Le Pen ne porte pas dans son cœur (voir).

Dans son édition de dimanche 16 octobre, La Dépêche "cite" notre article « LeTarn-et-Garonne, cocotte-minute du Front ? » mais nous attribue à tort (nul n'est parfait) la paternité de l'information selon laquelle notre département serait le théâtre d'une guerre d'influence entre Marion Le Pen et Louis Aliot. C'est en effet l'hebdo d'extrême-droite Minute (14 septembre) qui fait état d'une lutte sans merci entre MMLP et Aliot pour la désignation du candidat du FN sur la deuxième circo du 82. Aliot poussant Valérie Rabassa et Marion Maréchal son... collaborateur Romain Lopez. Nous avions d'ailleurs reproduit in extenso l'article du journal.

Tout comme Minute, la Dépêche du Midi n'a pas souhaité mettre en exergue le fait central de notre billet : si Romain Lopez est controversé au sein même du FN, c'est qu'il pose un problème (du genre de ceux que posaient le célèbre borgne) en ne dissimulant pas son aversion pour le judaïsme et ses fidèles

On l'aura compris, le journal de M. Baylet, dont la protégée Pinel jouera son siège de député face au FN, n'est pas pressé de passer au concasseur de l'indignité un aussi bon « client » que Romain Lopez, dénoncé pourtant au sein même du Front :


Capture d'écran : une page frontiste (Twitter) s'adressant à Romain Lopez (RLZ82)


De son côté, le Front n'entend pas manquer le rendez-vous des législatives 2017 et moins encore celui des présidentielles pour avoir investi un idéologue sulfureux (au petit pied) dans le département rural de Tarn-et-Garonne. Le sujet est tellement sensible au FN qu'un 
Monsieur Propre, Jean-Lin Lacapelle, a été chargé de pourchasser jusqu'aux tréfonds des provinces les candidats pouvant mettre le FN en difficulté, notamment sur le terrain de l'antisémitisme.

Capture d'écran compte twitter Romain Lopez


Pendant ce temps, le prétendant Romain Lopez, pris entre le marteau et l'enclume, tente de se fabriquer une « honorabilité » électorale en se photographiant avec des élus potentiellement candidats. M. Mardegan (UDI), vice-président du Conseil départemental, figure aujourd'hui tout sourire (et faisant office de caution morale) sur le mur twitter de Romain Lopez, tout comme Mme Jalaise, co-équipière de Mathieu Albugues (LR) et conseillère départementale...



Romain Lopez FN82
Capture d'écran compte twitter Romain Lopez



Voisin blogger :

A lire également sur le blog de M. Damaggio : "Candidats FN Législatives 82" : cliquez ici